Tchek accompagne la vie du véhicule d’occasion

Tchek accompagne la vie du véhicule d’occasion

L'objectif de cette solution est de faciliter la reprise à distance par les professionnels de véhicules d’occasion grâce à un état des lieux des véhicules et une estimation rapide des frais de réparation.

© Tchek

Fondée en 2016 par Anton Fert, Léa Chevry et Sofiane Benabdallah, le leader européen des solutions d’imagerie basées sur l’intelligence artificielle pour l’industrie automobile vient de dévoiler une nouvelle fonctionnalité pour améliorer le sourcing des véhicules d’occasion.

Experte en analyse d’images, l’entreprise française poursuit le développement de solutions dédiées aux professionnels de l’automobile via ses propres technologies d’imagerie et d’intelligence artificielle. Baptisée Alto AI, l’intelligence artificielle développée par Tchek s’assemble sous forme de modules, prêts à l’emploi ou qui se construisent sur-mesure. Elle propose plusieurs outils comme Tchek Inspection, qui évalue les frais de remise en état et édite un rapport, et Tchek Remarketing, qui standardise et édite les images des véhicules pour leur publication en ligne et leur revente. Et le petit dernier : Tchek Reprise à distance. Ce nouvel outil permet aux professionnels d’effectuer des reprises à distance grâce à une inspection assistée par l’intelligence artificielle Alto AI. L’objectif de cette solution est de faciliter la reprise à distance par les professionnels de véhicules d’occasion, que ce soit auprès des particuliers comme des professionnels, grâce à un état des lieux des véhicules et une estimation rapide des frais de réparation. Accessible depuis un ordinateur, smartphone et tablette, le professionnel qui souhaite acheter des VO à distance crée un dossier, puis envoie un lien par mail ou SMS au vendeur. De son côté, ce dernier réalise une auto-inspection en prenant le véhicule en photo. Ensuite, la technologie Alto AI contrôle la conformité des images et identifie les rayures, frottements et bosses jusqu’à deux centimètres d’épaisseur. L’IA chiffre les frais de remise en état en quelques secondes et la grille tarifaire de chaque entreprise, en reconnaissant l’immatriculation et le VIN. Cet outil apporte également des leads de qualité aux professionnels.

Apporter plus de solutions aux clients

Comme l’explique Anton Fert, P-DG et co-fondateur de Tchek : « Cette technologie apporte des réponses concrètes aux problématiques rencontrées par les professionnels de l’automobile que sont le sourcing de véhicules, l’optimisation des process d’inspection pour l’achat et la revente, ou encore la phygitalisation grandissante du parcours de vente. » En ce qui concerne l’avenir de Tchek Reprise à distance, l’entreprise se dit convaincue qu’elle peut être appliquée à différents secteurs comme le leasing et l’assurance, ses prochains marchés, et se réjouit des premiers retours positifs. Dans les mois à venir, la solution sera disponible au Royaume-Uni et en Allemagne, puis dans d’autres pays européens. De plus, l’entreprise entend déployer sa technologie à plus grande échelle, notamment en l’interfaçant avec d’autres outils et en répondant à la demande d’autres marchés de la mobilité, tout en étoffant son data set. En plus, de son implantation dans 13 pays, dont le Maroc et les Émirats arabes unis, l’entreprise a également l’ambition de se déployer encore plus à l’international dans les prochaines années.

En outre, après une première levée de fonds en janvier 2021, Tchek annonce avoir bouclé un nouveau tour de financement pendant l’été. L’entreprise a ainsi levé plus de 5 millions d’euros en moins de deux ans. « Nous sommes ravis d'accueillir Crédit Agricole Alpes-Provence parmi nos investisseurs, et remercions Demeter et Région Sud Investissement pour leur confiance renouvelée puisqu'ils ont aussi souhaité prendre part à ce nouveau tour de financement. Notre cœur technologique Alto AI et les solutions que nous développons sur cette base vont ainsi pouvoir entrer dans une nouvelle dimension. Tandis que nous allons pouvoir encore mieux répondre aux besoins croissants d'inspection assistée par IA, d'analyse et de traitement d'images de l'industrie automobile », commente Anton Fert. Pour 2023, l’objectif est de proposer à un maximum de professionnels de l’automobile ses solutions modulaires. Le développement de nouvelles solutions est également prévu pour l’année prochaine.

Nous vous recommandons

Aramis Group affiche ses ambitions pour 2023

Aramis Group affiche ses ambitions pour 2023

Malgré un contexte difficile, le spécialiste européen de la vente en ligne de véhicules d'occasion aux particuliers dresse un beau bilan de l'année qui vient de s'achever et entend poursuivre sa croissance en 2023.Aramis Group annonce...

ProovStation accélère sur la reprise VO en levant 10 millions d’euros

ProovStation accélère sur la reprise VO en levant 10 millions d’euros

Comment contourner la flambée des prix des voitures d’occasion ?

Comment contourner la flambée des prix des voitures d’occasion ?

Véhicules d'occasion : le constructeur premium italien Alfa Romeo lance son nouveau label Alfa Romeo Certified

Véhicules d'occasion : le constructeur premium italien Alfa Romeo lance son nouveau label Alfa Romeo Certified

Plus d'articles