TCO : l'électrique plus compétitif que le thermique sur plusieurs segments, selon LeasePlan

Leslie Auzèmery

Sujets relatifs :

, ,
TCO : l'électrique plus compétitif que le thermique sur plusieurs segments, selon LeasePlan

© LeasePlan

LeasePlan publie son Car Cost Index 2021. Une sixième édition riche d'enseignements : selon les données, les véhicules électriques sont désormais parfaitement compétitifs en termes de coûts totaux de détention par rapport aux voitures essence et diesel dans la majorité des pays européens, et notamment en France.

Chaque année, LeasePlan analyse le marché européen et détermine le coût total de détention (TCO pour Total Cost of Ownership) moyen d’une voiture en prenant en compte le coût du carburant / de l’énergie, de l’amortissement, des taxes, de l’assurance et de l’entretien dans 22 pays européens*. Si jusqu'à présent, pour la France, les véhicules électriques de taille moyenne (segment D) étaient plus compétitifs à tous égards que les véhicules thermiques, le constat était encore inversé sur les segments B et C. Une tendance qui a évolué en l'espace d'un an puisque, selon l'étude, les véhicules 100 % électriques sont désormais plus compétitifs que leurs homologues essence ou diesel, sur ces trois segments de marché très répandus en flotte.

Dans le détail, les calculs effectués par LeasePlan aboutissent aux résultats suivant pour la France :

  • Pour le segment D, le TCO moyen est de 899 euros par mois pour un VE, contre 1 027 euros pour une voiture diesel, 1 039 euros pour une essence, et 1 104 euros pour une hybride rechargeable.
  • Pour le segment C, le TCO moyen est de 644 euros par mois pour un VE, contre 768 euros pour une voiture diesel, 737 euros pour une essence, et 855 euros pour une hybride rechargeable.
  • Pour le segment B, le TCO moyen est de 557 euros par mois pour un VE, contre 650 euros pour une voiture diesel et 599 euros pour une essence.

Pour le loueur, cette tendant s'explique par "des dépenses de carburant/d'énergie et des taxes routières moins élevées, ce qui contribue à abaisser le coût total de détention dans son ensemble."

"Ce rapport est un appel à l’éveil pour les décideurs politiques : les voitures électriques ont enfin franchi le seuil d’accessibilité financière et sont désormais compétitives dans toute l’Europe. Mais l’action des gouvernements en matière d’infrastructures reste largement insuffisante. À l’approche de la COP26, nous demandons aux décideurs politiques de prendre enfin les devants et d’investir dans des infrastructures de recharge à la hauteur de leurs ambitions d’atteindre zéro émission nette. Tant que les points de recharge ne seront pas aussi répandus que les stations-service dans les rues de Glasgow, l’Europe n’a aucun espoir d’atteindre le zéro émission nette de CO2", commente Tex Gunning, CEO de LeasePlan.

*Les 22 pays inclus dans le Car Cost Index sont : l’Autriche, la Belgique, la République tchèque, le Danemark, la Finlande, la France, l’Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Slovaquie, l’Espagne, la Suède, la Suisse et le Royaume-Uni. Les coûts sont calculés en moyenne sur les quatre premières années de détention, et sur la base de 30 000 km parcourus par an. Aux fins du Car Cost Index, sont qualifiés de “compétitifs en termes de coût” les véhicules électriques qui sont au maximum 5 % plus chers que leurs équivalents à moteur à combustion interne.

Nous vous recommandons

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Le loueur Alphabet France et l’institut Ifop viennent de publier l’édition 2021 de leur baromètre « Mobilité & entreprises ». De cette étude ressortent plusieurs chiffres clés, dont celui que 76 % des actifs français utilisent...

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

Etude

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

En octobre, le marché Europe des véhicules utilitaires était encore en berne

En octobre, le marché Europe des véhicules utilitaires était encore en berne

Plus d'articles