Tesla étend son réseau de distribution en France

Ludovic BELLANGER

Sujets relatifs :

Tesla étend son réseau de distribution en France

Tesla étend son réseau de distribution en France

Le constructeur californien de véhicules électriques a inauguré, la semaine dernière, à Bordeaux, sa troisième succursale dans l’Hexagone.

Tesla poursuit l’expansion de son réseau. Après Paris et Aix-en-Provence, le constructeur présent en France depuis 2009 a ouvert les portes de son site bordelais. Lyon complètera le maillage en fin d’année. L’implantation permet à la marque de couvrir le quart sud-ouest. Le constructeur dirigé dans l’Hexagone par Olivier Loden ne prévoit pas de s’appuyer sur des groupes de distribution privés pour l’heure. « Dans tous les pays où Tesla est présent, nous ne passons pas par des distributeurs ou des concessionnaires. Nous faisons de la vente directe via nos succursales que nous contrôlons à 100 %. Nous souhaitons maintenir un haut niveau de service, explique Charles Delaville, porte-parole de la marque. Même si nous effectuons des ventes en ligne, le développement de notre réseau constitue un élément clef pour étendre notre zone de chalandise. »

Des ventes en progression

Pour l’heure, Tesla dispose d’un seul modèle dans sa gamme. La Model S est la première berline premium 100 % électrique affichant une autonomie annoncée de 502 kilomètres. Elle est facturée 73 900 euros, bonus écologique inclus… Avec une production attendue de 55 000 véhicules dans le monde en 2015, Tesla totalise 4 924 immatriculations en Europe depuis le début d’année (tout en refusant de communiquer ses chiffres de vente par pays, évaluées à une cinquantaine d’exemplaires en 2013). Le constructeur étendra sa gamme en 2017 avec une berline compacte plus accessible, annoncée à 35 000 dollars. Une troisième étape pour le constructeur après son lancement en 2006.

Un entretien en 3G

Animé par la philosophie d’accélérer la transition mondiale vers un transport durable, le constructeur entend aujourd’hui accroître sa notoriété sur le marché des véhicules électriques en Europe. Une stratégie qui s’accompagne du déploiement de stations de recharge superchargeurs le long des principaux axes autoroutiers. Au nombre de 21 (157 en Europe) pour le moment, elles permettent de retrouver 250 kilomètres d’autonomie en vingt minutes. Côté entretien, le constructeur dont le nombre d’ateliers reste limité à ses seules trois succursales, mise sur la connexion 3G de ses véhicules pour effectuer la majorité des mises à jour et des interventions de maintenance à distance.

Nous vous recommandons

Renault récolte les fruits de sa stratégie orientée vers les particuliers

Renault récolte les fruits de sa stratégie orientée vers les particuliers

Au bilan du premier semestre 2022 et du mois de juin, la marque profite de sa stratégie orientée vers le retail. Avec un gain de 4,1 points de parts de marché sur ce canal, Renault engrange de bons résultats malgré la crise et voit...

01/07/2022 | groupe RenaultDacia
Francis Bartholomé réélu à la tête de Mobilians

Francis Bartholomé réélu à la tête de Mobilians

Dernières inscriptions à la soirée des Masters Auto Infos du 5 juillet 2022

Dernières inscriptions à la soirée des Masters Auto Infos du 5 juillet 2022

Le marché automobile français s'enfonce dans la crise

Le marché automobile français s'enfonce dans la crise

Plus d'articles