Tesla s'engage à démocratiser le VE

Alexandre Guillet
Tesla s'engage à démocratiser le VE

Tesla s'engage à démocratiser le VE

Au risque de freiner l’euphorie des places de marché, Elon Musk n’a pas fait d’annonce spectaculaire lors de l’assemblée générale des actionnaires et de la journée des investisseurs « Propulsion et batteries » de Tesla. En tout cas à court terme, mais en se projetant plus loin, la guerre des coûts est bien déclarée aux concurrents.

Lors de cette journée, souvent baptisée « Battery Day », de grandes annonces étaient attendues, mais quelques heures avant l’événement, le charismatique et parfois imprévisible Elon Musk avait indiqué via Twitter que les nouveautés impacteraient surtout la production de Tesla à long terme, principalement pour le Semi, le Cybertruck et le Roadster.
En l’espèce, il s’agit du projet Roadrunner, consistant notamment à fabriquer une nouvelle génération de cellules de batterie en interne, afin d’améliorer considérablement l’autonomie des véhicules et de s’émanciper de la dépendance à certains fournisseurs. En somme, internaliser de la haute valeur ajoutée. Tesla a donc dévoilé la cellule 4680, soit 46 mm de diamètre et 80 mm de hauteur. A la clé, plus de capacité et d’efficacité énergétiques, + 14 % de densité et une puissance multipliée par six, par exemple.

La Tesla Model S Plaid affole les compteurs

Si l’on en croît le calendrier des slides de la présentation, ces nouvelles cellules n’équiperont pas la Tesla Model S Plaid sur laquelle on en sait un peu plus. Un « monstre » de 1 100 chevaux pouvant abattre le 0 à 100 km/h en 2,1 secondes, de parcourir 400 m en moins de 9 secondes en départ arrêté, doté d’une autonomie de 840 km, d’atteindre une vitesse de pointe de 320 km/h, tout en faisant valoir une autonomie de 840 km. Les premières livraisons de Tesla Model S Plaid sont attendues à la fin de 2021 et le modèle est proposé à partir de 139 990 euros le site officiel de la marque. De quoi envoyer un signal fort à un schéma concurrentiel de plus en plus âpre dans le périmètre du luxe.

Une Tesla pour monsieur tout le monde

Par ailleurs, Tesla a annoncé le lancement d’une voiture beaucoup plus accessible, qui sera commercialisée aux alentours des 20 000 euros. Une « Model 2 » en quelque sorte qui serait dotée de 320 km d’autonomie et d’un niveau élevé d’autonomisation de la conduite. De quoi inquiéter les constructeurs traditionnels cette fois. Le lancement est prévu dans trois ans et il sera rendu possible par un coût des batteries fortement revu à la baisse. Ce qui pourrait aussi profiter à une nouvelle génération de Model 3 qui abaisserait de facto significativement son ticket d’entrée.

Spectaculaire réduction du ratio dollar/kWh promise d’ici 2025

C’est sans doute la principale annonce faite hier par Tesla : un objectif de diminution du coût du ratio dollar/kWh de plus de 50 % d’ici 2025 ! De quoi bousculer le marché. « Ce que Tesla a projeté par rapport à la réduction du coût des batteries par rapport à la concurrence est frappant. On parle de diviser par deux le coût actuel ! C’est vraiment disruptif et ça promet aux autres constructeurs des insomnies… En outre, l’approche holistique que déploie Tesla, doublée d’une forte intégration du savoir-faire, est pertinente et plus difficile à atteindre par la concurrence qui fonctionne selon un schéma constructeurs-équipementiers-sous-traitants plus dilué », souligne James Carter, expert automobile et analyste de premier plan. « Il faudrait plus de valeurs précises. Tesla devrait parler sur la base de datas. Sinon, ce n’est peut-être qu’une manœuvre commerciale », tempère Michel Forissier, CTO de Valeo.
Toujours est-il que Tesla a une nouvelle fois marqué les esprits. Pas au point d’affoler les places boursières, loin de là, vraisemblablement par manque d’annonces à court terme. Mais la valorisation du groupe est déjà tellement élevée, que ce n’était pas le but poursuivi par Elon Musk à cette occasion.

Nous vous recommandons

Maserati revoit son parcours client

Maserati revoit son parcours client

Maserati lance un nouveau concept de parcours client avec OTO Retail. L’acquéreur peut choisir entre une expérience numérique ou physique à chaque étape du processus.Maserati revoit son parcours client pour l’adapter à la...

29/11/2021 | ConstructeursMaserati
Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Approvisionnement en lithium : Stellantis fait confiance à Vulcan

Approvisionnement en lithium : Stellantis fait confiance à Vulcan

Ford Ranger : la nouvelle génération du pick-up américain passe au numérique

Ford Ranger : la nouvelle génération du pick-up américain passe au numérique

Plus d'articles