Tesla sécurise ses approvisionnements de nickel

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Tesla sécurise ses approvisionnements de nickel

Tesla fait encore la démonstration de sa maîtrise des approvisionnements, cette fois avec un nouvel accord pour le nickel.

© Tesla

Tesla annonce avoir conclu un accord de long terme avec le groupe minier Vale pour ses approvisionnements en nickel bas carbone, un métal essentiel pour la fabrication de véhicules électriques. La production sera localisée au Canada.

Tesla officialise la signature d’un accord de long terme avec le groupe brésilien Vale pour sécuriser ses approvisionnements en nickel bas carbone de classe 1. La durée exacte de l’accord et les modalités financières n’ont pas été précisées.

Le cours du nickel flambe

Souvent appelé terre rare même s’il est abondant, le nickel est fortement utilisé pour la production de véhicules électriques et son cours a récemment atteint des sommets. Au premier trimestre, le groupe minier Vale a commercialisé 20 000 tonnes de nickel bas carbone Class 1, dont 1 300 tonnes pour le secteur des voitures électriques. À terme, il estime qu’un volume de 30 à 40 % de sa production sera acheté par le secteur de l’électromobilité, appelé à une forte expansion.

Tesla multiplie les signes de montée en puissance de production de VE

Le nickel sera produit au Canada, à Newfoundland et Labrador, via le site industriel de Long Harbor de Vale. L’élu local Andrew Furey a rappelé que sa province était riche en ressources naturelles d’avenir, tout en félicitant Vale et Tesla pour cet accord significatif pour la fabrication de batteries pour véhicules électriques.

Fin 2021, Tesla avait déjà signé un accord avec Prony Ressources, en Nouvelle-Calédonie, pour la fourniture de 42 000 tonnes de nickel « vert » sur plusieurs années. Le constructeur dirigé par Elon Musk mène aussi des recherches pour trouver des alternatives au nickel.

Rappelons que Tesla veut augmenter sa production en Chine, l’usine de Shanghai devant atteindre une capacité de production de 2 600 voitures par jour à partir du 16 mai 2022. Le constructeur compte aussi ouvrir une deuxième usine à Shanghai, dans la zone industrielle de Lingang pour une capacité annuelle de production de 450 000 véhicules électriques.

(avec Reuters)

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

Plus d'articles