Tesla : son autopilote dans le viseur de l’Allemagne

Clotilde Gaillard
Tesla : son autopilote dans le viseur de l’Allemagne

L’agence fédérale de l’automobile allemande vient d’ouvrir une enquête contre l’assistant à la conduite du constructeur américain. Pour cause : celui-ci disposerait d’une fonction interdite en Europe…

C’est une première en Europe, mais pas dans le monde. L’agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) avait en effet annoncé l’ouverture, en août dernier, d’une enquête préliminaire contre l’ « Autopilot » de Tesla. Ce système partiellement autonome de niveau 2 SAE, qui peut réaliser des changements de voies sur certains axes rapides et contrôler les fonctions de direction ou de freinage du véhicule, se trouve en effet impliqué dans une série d’incidents plus ou moins graves. Un propriétaire de Tesla a ainsi été inculpé au pénal aux Etats-Unis, en janvier 2022,  pour un accident survenu en 2019 qui a entraîné la mort de deux personnes alors que l'autopilote de sa Model S était enclenché. Un drame parmi d’autres puisque ce sont onze accidents qui auraient été répertoriés outre-Atlantique entre 2018 et 2021.

Des évaluations en cours

Aujourd’hui, c’est l’Agence fédérale de l’automobile (KBA) allemande qui lance une investigation contre la technologie de pilotage automatique de Tesla, en raison d’une option qui ne serait pas homologuée au sein de l’UE. « Certains véhicules Tesla disposent d’une fonction de changement de voie électronique qui peut ne pas être autorisée en Europe » a indiqué un porte-parole de la KBA à l’AFP, sans toutefois détailler pourquoi ce mécanisme contreviendrait à la législation européenne.

Si l’autorité allemande se dit en contact avec le constructeur américain mais aussi l’autorité néerlandaise d’immatriculation des véhicules RDW, responsable de l’homologation de ce type de véhicule dans l’UE, la KBA ne rendra toutefois pas son verdict avant la fin de ses tests. À voir, alors, si ses résultats seront similaires à ceux obtenus, il y a trois ans, par une équipe de chercheurs chinois, la Tencent Keen Security Lab, qui avait démontré que l’autopilote de Tesla forçait parfois les véhicules de la marque à s’insérer dans la mauvaise voie. Des déportations incongrues également constatées lors d’un essai du FSD (Full Self Driving) de Tesla il y a quelques semaines, comme le prouve la vidéo ci-dessous.

La fin de la récré a sonné ?

Si l’autopilote demande une vigilance du conducteur, qui doit garder les mains sur le volant et les yeux sur la route, il semblerait que pour certains automobilistes cette formalité ne soit pas suivie. L’enquête de la KBA servira donc, il faut l’espérer, à sonner la fin de la récréation pour les amateurs de modèles Tesla et rappeler des règles de sécurité fondamentales. Car le divertissement ne doit pas supplanter la conduite, surtout quand un amendement (qui entrera en vigueur le 14 juillet 2022) prévoit d’autoriser l’usage des systèmes d’assistance à la conduite de niveau 3 dès cet été, dans tout l’espace européen.

Si ce nouveau palier pourra être franchi sous certaines conditions – la vitesse ne pourra notamment pas dépasser 60 km/h sur les portions de route compatibles et une barrière physique devra séparer les deux sens de circulation –, l’autopilote de Tesla mériterait donc une profonde mise à jour pour éviter que ne se reproduisent des tragédies comme celle survenue début décembre 2021 à Paris. À l'époque, un chauffeur circulant en Model 3 avait perdu le contrôle de son véhicule, tuant une personne et en blessant vingt autres. Interpellé sur Twitter fin décembre, le patron de Tesla Elon Musk avait de son côté assuré : « Nous visons une amélioration significative pour les usagers hors des USA vers mars, selon les approbations légales ».

Nous vous recommandons

Volkswagen Véhicules Utilitaires nomme son nouveau responsable développement

Nomination

Volkswagen Véhicules Utilitaires nomme son nouveau responsable développement

Au 1er janvier, Karsten Franz succèdera à Kai Grünitz, qui a rejoint le directoire de Volkswagen Véhicules Particuliers le 1er octobre dernier.Jusqu'alors directeur technique véhicules utilitaires, Karsten Franz sera promu dans quelques...

Clotilde Delbos quitte Renault Group

Nomination

Clotilde Delbos quitte Renault Group

Livraison du dernier kilomètre : DHL Deutsche Post étoffe sa flotte avec 2 000 Ford E-Transit

Vidéo

Livraison du dernier kilomètre : DHL Deutsche Post étoffe sa flotte avec 2 000 Ford E-Transit

Toyota croit fermement au moteur thermique à hydrogène

Toyota croit fermement au moteur thermique à hydrogène

Plus d'articles