Tesla va licencier

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Tesla va licencier

Tesla va supprimer 3,5% de son effectif total, Elon Musk prenant au sérieux la menace d'une récession économique.

© Tesla

Après plusieurs semaines de déclarations contradictoires et de commentaires flous sur Twitter, Elon Musk, le dirigeant emblématique de Tesla, indique que la marque va bel et bien licencier. 3 500 salariés sont concernés.

C’est la traditionnelle double face du rêve américain… Après avoir soufflé le chaud et le froid ces dernières semaines, maintenant un flou artistique peu adapté aux questions sociales, Elon Musk, président de Tesla, confirme que la marque va procéder à des licenciements. 10 % de ses effectifs salariés, soit 3,5 % de son effectif total, incluant les intérimaires. Si on se fie aux données de la SEC américaine, Tesla avait 99 290 collaborateurs en 2021. La coupe franche va donc porter sur 3 500 postes.

Très chères usines

Lors du Forum économique du Qatar organisé par Bloomberg, Elon Musk a fait part de ses craintes d’une récession économique : « Ce n’est pas une certitude, mais il y a plus de chances que cela arrive que le contraire ». En outre, lors d’une réunion d’un club Tesla aux États-Unis, le dirigeant a reconnu que les usines du groupe étaient chahutées par les effets de stop & go de la supply chain qui sont fréquents depuis l’éclatement de la crise sanitaire et qui sont amplifiés par d’autres crises. Si Tesla demeure rentable, les usines grèvent dangereusement les comptes.

Tesla doit trouver le fil de son pacte social

D’une manière générale, Tesla rencontre des problèmes dans sa gestion des ressources humaines. Tweets maladroits sur les quarante heures de travail hebdomadaires, piteuse gestion de la fin du télétravail, problèmes dans certaines usines, notamment celle qui a ouvert à Berlin, en Allemagne… les dossiers susceptibles de parasiter la paix sociale du groupe sont nombreux.

Une situation qui ne doit cependant pas faire oublier les succès de Tesla, au niveau commercial comme sous l’angle de sa valorisation. La marque rencontre en fait une crise de croissance industrielle, naturellement accentuée par une économie mondiale déséquilibrée (matières premières, énergies, flux logistiques, etc.). Or comme le répétait à l’envi Michel Rollier quand il était aux commandes de Michelin : « Dans l’industrie, ce sont les phases de ramp up qui ont le plus fort facteur risque ».

Nous vous recommandons

Hyundai et Kia veulent conquérir la Lune

Hyundai et Kia veulent conquérir la Lune

Hyundai et Kia ont signé plusieurs accords de recherche conjoints avec six instituts coréens en vue de développer des solutions de mobilité destinées à explorer la surface de la Lune. Cet engagement fait suite au lancement réussi...

11/08/2022 | KiaMobilités
Le Mercedes-Benz EQS SUV débarque en concessions

Le Mercedes-Benz EQS SUV débarque en concessions

[Essai] Les Matchs de la Rédaction - Citroën ë-C4 / Volkswagen ID.3 : compactes branchées

[Essai] Les Matchs de la Rédaction - Citroën ë-C4 / Volkswagen ID.3 : compactes branchées

Cupra élargit la gamme de motorisations de la Leon

Cupra élargit la gamme de motorisations de la Leon

Plus d'articles