Test réussi pour le concept-store du groupe Bodemer à Cherbourg

Yelen BONHOMME-ALLARD
Test réussi pour le concept-store du groupe Bodemer à Cherbourg

Le groupe Bodemer a ouvert un concept-store à Cherbourg (50) pendant un mois.

Après un mois de présence dans la galerie marchande Les Eléïs à Cherbourg (50), le point de vente éphémère Dacia inauguré par le groupe Bodemer a fermé ses portes le week-end dernier. Un nouveau format commercial validé par l’entité normande présidée par Alain Daher.

L’heure est au bilan. Après un mois de présence dans l’une des allées du centre commercial Les Eléïs de Cherbourg, le local Dacia s’est dévêtu de ses stickers, affiches et autres marqueurs visuels aux nouvelles couleurs de la marque, afin de fermer définitivement ses portes samedi 30 octobre 2021. Trente jours auparavant, le groupe Bodemer avait inauguré ce premier concept-store de 60 m2 dans le but d’aller au plus proche des clients. « On est parti du constat qu’en concession classique, nous avons de moins en moins de passage naturel de clients, explique Benoit Houivet, chef des ventes VN/VO du groupe Bodemer. Grâce à internet, les clients sont de plus en plus informés. Et même si on essaie de les atteindre par d’autres canaux digitaux, à l’intérieur de nos structures, on s’est aperçu qu’on perdait au fur et à mesure un peu de proximité. Même avec les portes ouvertes, qui étaient autrefois des grandes messes automobiles, aujourd’hui si on ne prend pas de rendez-vous et qu’on n’appelle pas nos clients, le flux naturel se crée difficilement. On a donc décidé d’aller à leur rencontre ».

Pendant le mois d’ouverture, trois conseillers commerciaux de la concession de Tourlaville (50) se sont relayés pour présenter la Dacia Sandero au public. La citadine ayant été choisie pour incarner physiquement l’univers de la marque. « Depuis sa sortie, c’est la voiture la plus vendue à particuliers en France et dans le Cotentin, loin devant la Clio V et la Peugeot 208. C’est véritablement un carton commercial sur le segment des particuliers » poursuit-il. À fin octobre 2021, le groupe enregistrait 150 commandes de Dacia Sandero sur la région du Nord Cotentin. Un volume multiplié par deux par rapport à l’ancienne génération. Malgré son absence dans la cellule, la Dacia Spring était tout de même disponible à l’essai, un étage plus haut, depuis le parking du centre commercial.

Un taux de conquête à la clé

Après un mois d’activité, le local éphémère a accueilli 150 visiteurs uniques (notons que plusieurs membres d’une même famille comptent pour une seule personne) et enregistré 3 commandes, contre 60 visiteurs et 25 commandes en concession. Le groupe Bodemer, représenté ce jour par Benoit Houivet, se montre très satisfait de ces résultats, d’autant que les 3 commandes ont été signées par de nouveaux clients : « Ils n’étaient pas clients chez Renault-Dacia donc nous n'aurions jamais pu les capter naturellement en concessions ». L’opérateur envisage ainsi de déployer ce type d’opération à l’avenir dans d’autres villes, comme par exemple lors du lancement d’un nouveau modèle. Et pourquoi pas avec d’autres marques. Pour mémoire, le distributeur possède 35 points de vente répartis sur 7 départements entre la Bretagne et la Normandie, que se partagent les marques Renault, Dacia, Nissan et Alpine.

Parmi les pistes d’amélioration, le groupe envisage d’allonger le temps d’ouverture de ces showrooms éphémères pour « habituer les consommateurs à notre présence dans les supermarchés. Finalement une voiture est un bien de consommation comme un autre, à l’instar d’une console de jeu, d’un téléphone ou de légumes. Ce format permet d’autoriser toutes les pistes de réflexion ». En parallèle, Benoit Houivet se questionne également sur le remplacement des conseillers commerciaux par des chargés d’accueil ou des ambassadeurs, indépendants du point de vue des commissions commerciales, mais qui pourraient être des vecteurs de flux vers la concession initiale.

Vers un nouveau business model ?

Si l’initiative de ce concept-store est unique sur le territoire national pour la marque Dacia – qui plus est depuis le changement de logo – le groupe Bodemer n’en est pas à son premier coup d’essai. De fait, en novembre 2019, l’opérateur avait investi un local de 150 m2 dans ce même centre commercial où étaient exposés cinq véhicules de la marque au losange. L’opérateur avait alors enregistré cinq commandes.

Les groupes de distribution privés ne sont pas les seuls à adopter ce nouveau format de vente. En octobre 2019, le constructeur Renault a ouvert un Renault City permanent au rez-de-chaussée du centre commercial Val d’Europe à Serris (77), dont la gestion revient au groupe Sofibrie (dirigé par Philippe Havard). L’investissement commun sera exploité au minimum pour une durée trois ans, renouvelable si les objectifs escomptés sont atteints.

Nous vous recommandons

Une Mazda 2 Hybrid qui ne cache pas ses origines

Une Mazda 2 Hybrid qui ne cache pas ses origines

Mazda vient de présenter sa nouvelle Mazda 2 Hybrid. Une technologie « full hybrid » qui fait son entrée au sein de la marque, sur un modèle au style très proche de la Toyota Yaris dont elle est issue.Mazda introduit la technologie...

06/12/2021 | ConstructeursMazda
Près de 20 % de part de marché pour l’électrique en novembre

Près de 20 % de part de marché pour l’électrique en novembre

Le marché automobile des particuliers se dégrade encore en novembre 2021

En bref

Le marché automobile des particuliers se dégrade encore en novembre 2021

Xavier Chardon, Volkswagen Group France : « Le passage à l'électrique nécessite un écosystème qui va au-delà du produit »

Vidéo

Xavier Chardon, Volkswagen Group France : « Le passage à l'électrique nécessite un écosystème qui va au-delà du produit »

Plus d'articles