Thierry Bolloré démissionne de la direction générale de Jaguar Land Rover

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

, ,
Thierry Bolloré démissionne de la direction générale de Jaguar Land Rover

Thierry Bolloré a annoncé sa démission de son poste de directeur général de Jaguar Land Rover.

Nommé il y a deux ans, Thierry Bolloré a démissionné de son poste de directeur général de Jaguar Land Rover, pour des « raisons personnelles », annonce-t-on. Fortement engagé dans l'électrification de ses gammes, le constructeur a également amorcé une mutation de son business model de distribution avec l'établissement des contrats d'agence. 

Thierry Bolloré a présenté sa démission de ses fonctions de directeur général de Jaguar Land Rover le 16 novembre 2022. Une démission pour « raisons personnelles ». Le directeur financier du groupe, Adrian Mardell, va assurer l'intérim.

Rappelons que Thierry Bolloré avait été mis à l’écart du groupe Renault par son président Jean-Dominique Senard, qui a reconstruit une équipe dirigeante autour de Luca de Meo, en fonction depuis le 1er juillet 2020. Dans la foulée, Natarajan Chandrasekaran, président de Tata Sons, Tata Motors et Jaguar Land Rover, lui avait confié la direction générale opérationnelle de Jaguar Land Rover le 10 septembre 2020.

Une rupture avec le thermique dès 2025

Début 2021, le constructeur Jaguar Land Rover, filiale du groupe Tata Motors, avait annoncé un plan d'électrification très ambitieux. Thierry Bolloré portait l’électrification totale des gammes à l’horizon 2025, dans le cadre de son nouveau plan stratégique Reimagine.

Le directeur général avait ensuite précisé le plan produit de chacune des deux marques : « Au cours des cinq prochaines années, Land Rover accueillera six modèles 100 % électriques pour conforter sa position de leader mondial des SUV de luxe au travers de ses trois familles (Range Rover, Discovery et Defender). Le premier modèle électrique pur sera lancé en 2024 ».

Concernant Jaguar : « D’ici à 2025, [la marque] aura accompli une transformation complète. Ce sera alors une marque de luxe 100 % électrique dotée d’un nouveau portefeuille de modèles. [...] Le modèle qui devait remplacer la Jaguar XJ ne fera pas partie du nouveau portefeuille mais le nom pourrait être réutilisé. »

Un contrat d'agence qui provoque le mécontentement dans les réseaux

Outre cette électrification au pas de charge, le constructeur a annoncé le passage d'un contrat de distribution sélective à celui de contrat d'agence, présenté par une majorité de constructeurs en Europe. En effet, le constructeur a entamé des discussions dans ce sens avec ses réseaux français depuis plusieurs mois. L'objectif annoncé aux distributeurs serait de réduire drastiquement le nombre d'investisseurs pour les deux marques tout en divisant par deux la rémunération des concessionnaires. Depuis cette annonce, le dialogue s'est tendu avec le constructeur.

Nous vous recommandons

Jean-Philippe Salar devient le directeur du design de Mobilize

Nomination

Jean-Philippe Salar devient le directeur du design de Mobilize

Le 1er janvier 2023, Jean-Philippe Salar succédera à Patrick Lecharpy au poste de directeur du design de Mobilize. Après trente années passées au sein du groupe automobile, celui-ci a pris la décision de prendre sa retraite.Mobilize...

Toyota vise la neutralité carbone avant 2040

Toyota vise la neutralité carbone avant 2040

Les Opel Astra et Astra Sports Tourer carburent aussi à l'électricité

Les Opel Astra et Astra Sports Tourer carburent aussi à l'électricité

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Plus d'articles