Toulouse donne le top départ de sa ZFE

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Toulouse donne le top départ de sa ZFE

Toulouse inaugure sa ZFE qui sera déployée en quatre étapes.

© Ville de Toulouse

Au 1er mars 2022, Toulouse inaugure sa ZFE pour « Zone à faibles émissions » dont le déploiement sera progressif. La ZFE englobera tout Toulouse à l’intérieur de la rocade, ainsi qu’une petite partie de Colomiers et Tournefeuille, soit un périmètre de 72 km².

Comme L’Automobile & L’Entreprise le soulignait récemment dans un article intitulé « ZFE : "les restrictions de circulation sont incontournables", affirme la ministre Barbara Pompili », Toulouse Métropole met en place à partir du 1er mars 2022 une Zone à Faibles Émissions (ZFE).

La Zone à faibles émissions (ZFE) englobera tout Toulouse à l’intérieur de la rocade, ainsi une petite partie de Colomiers et Tournefeuille, soit un périmètre de 72 km². L’objectif est de faire rapidement baisser les émissions de polluants dans les zones les plus peuplées et 430000 habitants vivent dans le périmètre de la ZFE.

Un calendrier progressif jusqu'à janvier 2024

Le déploiement de la ZFE se fera de manière progressive, avec quatre jalons calendaires identifiés. Ne pourront plus circuler dans la ZFE :

  • à compter du 1er mars 2022 : les fourgonnettes, fourgons et poids lourds vignette Crit’air 5 et non classés
  • à compter du 1er septembre 2022 : les mêmes véhicules utilitaires et les poids lourds certifiés Crit'air 4
  • à compter du 1er janvier 2023 : tous les véhicules motorisés certifiés Crit’air 4, 5 et non-classés
  • à compter du 1er janvier 2024 : tous les véhicules motorisés jusqu’au Crit’air 3

A cette date, seuls les véhicules certifiés Crit’air 2, 1 et véhicules électriques ou à hydrogène, seront autorisés à circuler à l'intérieur de la zone.

Sanctions et dérogations

En cas de circulation ou stationnement avec une vignette interdite ou de circulation sans vignette, les amendes seront de 68 euros pour les véhicules légers et véhicules utilitaires légers et de 135 euros pour les poids lourds. Notons que les élus ont établi une liste de dérogations temporaires ou ponctuelles.

Toulouse Métropole, qui regroupe 37 communes sous a direction de Jean-Luc Moudenc, rappelle que cette ZFE a fait l’objet de nombreuses concertations depuis 2019.

A lire aussi : FMMC : la gestion de parc à l’épreuve des ZFE

Nous vous recommandons

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Légalement autorisée depuis mars 2020, la pratique du rétrofit - c'est-à-dire la transformation d'un véhicule thermique en véhicule électrique - commence à séduire entreprises comme collectivités. Retours d'expérience avec...

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

Plus d'articles