Toyota premier constructeur mondial en 2020

Fabio CROCCO
Toyota premier constructeur mondial en 2020

Sur un marché bouleversé par la crise sanitaire, Toyota a repris en 2020 la première place des constructeurs mondiaux devant Volkswagen. Un classement que les enjeux climatiques pourraient bien revisiter.

Statista vient de publier le classement mondial des constructeurs automobiles. Une hiérarchie réalisée à partir des ventes de 2020. Alors premier constructeur en 2019 avec près de 11 millions de véhicules vendus, le groupe Volkswagen cède sa place de leader à Toyota qui a écoulé l’an passé 9,3 millions d’unités. Volkswagen prend la deuxième marche avec 9,1 millions de ventes. L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi se maintient à la troisième place avec 7,8 millions de véhicules vendus en 2020 contre 9,8 millions en 2019. GM (6,8 millions) et Hyundai (6,4 millions) occupent respectivement la quatrième et cinquième place. Arrive à la sixième place le groupe Stellantis (PSA et FCA) avec 6,3 millions de véhicules vendus (contre 7,9 millions en 2029).

Les six premiers groupes ont écoulé ensemble près de 40 millions de voitures en 2020, soit plus de la moitié du total vendu dans le monde

Le bas du top 10 est composé de Honda (4,4 millions), Ford (4,2 millions) et Suzuki (2,5 millions). À noter l’arrivée de Daimler ex æquo avec Suzuki.

Un classement qui pourrait être bouleversé dans les quinze prochaines années face aux enjeux climatiques et les mutations technologiques. On pense naturellement à Tesla. Même si le constructeur américain est loin de faire de l’ombre aux géants de l’automobile, ses ventes ont littéralement explosé depuis de 2012 passant de 2 600 unités en 2012 à 627 000 au troisième trimestre 2021. Sa capitalisation boursière poursuit sa folle ascension et devance de très loin celle de Toyota à plus de 1 000 milliards de dollars !

À l’issu de la COP26, une dizaine de constructeurs automobiles se sont engagés à faire en sorte que d'ici à 2040 toutes les voitures neuves vendues soient zéro émission, et au plus tard d'ici à 2035 dans les principaux marchés. Toyota, Volkswagen et Renault-Nissan-Mitsubishi, Hyundai et Stellantis ne sont pas signataires de cet engagement. Ford, Mercedes-Benz, General Motors et Volvo ont en revanche rejoint cette initiative.

«Quoi qu'il en soit, la mutation du secteur est en marche et les tendances nous dirigent vers un monde où il y aura moins de voitures individuelles, tandis que le basculement vers l'électrique devrait en même temps faire de la voiture un bien plus rare et plus cher », commente Tristan Gaudiaut, data journalist chez Statista.

Nous vous recommandons

Maserati revoit son parcours client

Maserati revoit son parcours client

Maserati lance un nouveau concept de parcours client avec OTO Retail. L’acquéreur peut choisir entre une expérience numérique ou physique à chaque étape du processus.Maserati revoit son parcours client pour l’adapter à la...

29/11/2021 | ConstructeursMaserati
Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Approvisionnement en lithium : Stellantis fait confiance à Vulcan

Approvisionnement en lithium : Stellantis fait confiance à Vulcan

Ford Ranger : la nouvelle génération du pick-up américain passe au numérique

Ford Ranger : la nouvelle génération du pick-up américain passe au numérique

Plus d'articles