Toyota priorise le transport ferroviaire pour réduire ses émissions et délais de livaisons

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
Toyota priorise le transport ferroviaire pour réduire ses émissions et délais de livaisons

Toyota Motor Europe inaugure le transport ferroviaire transmanche de véhicules neufs pour réduire les émissions.

© samueldhote.com

En ayant davantage recours au fret ferroviaire, le constructeur japonais poursuit son engagement en faveur de la réduction progressive de ses émissions carbone et ambitionne également de diviser par deux ses délais de livraison. Un gain de temps qui profitera notamment à sa clientèle.

L’annonce ne pouvait pas mieux tomber. Alors qu’un navire transportant des milliers de véhicules du groupe Volkswagen a pris feu au milieu de l’océan Atlantique le 18 février dernier, Toyota Motor Europe a opté pour un moyen de transport plus sûr, la liaison ferroviaire. Celle-ci lui permet d'acheminer ses voitures neuves depuis sa plateforme logistique de Valenciennes (59) vers son dépôt de Toton, au Royaume-Uni. Les Corolla Hybride assemblées sur le site de Derby seront expédiées vers la plateforme de Valenciennes, et les Yaris Hybride produites à Onnaing (TMMF) seront livrées au Royaume-Uni. Au total, 70 000 véhicules seront transportés par an, soit l’équivalent de 270 trains. Ce nouveau type de fret international devrait réduire de plus de 10 % le CO2 émis par l’ensemble du réseau logistique de TME, et d’environ 50 % les délais de livraison. En outre, cette initiative fait de Toyota l’unique constructeur automobile à utiliser le tunnel sous la manche pour le transport des véhicules neufs.

Vers un maillage ferroviaire européen

Afin d’atteindre en Europe la neutralité carbone visée, Toyota Motors Europe prévoit de convertir au rail certains de ses principaux trajets routiers d’acheminement d’ici à 2024. La deuxième phase de ce projet ferroviaire débutera en avril 2022, où la plateforme logistique de Valenciennes sera reliée au site de production de Kolin, en République tchèque. D’autres itinéraires vers l’Italie, l’Espagne et la Turquie viendront ensuite étoffer le maillage ferroviaire européen. Une fois cette phase achevée, l'entreprise espère économiser chaque année plus de sept millions de kilomètres de transport par poids lourds, ce qui réduira les émissions polluantes tout en désengorgeant le trafic routier.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

Plus d'articles