Toyota vise la neutralité carbone avant 2040

Toyota vise la neutralité carbone avant 2040

La gamme électrifiée de Toyota représente environ 66 % du total des ventes en Europe.

Pour parvenir à la neutralité carbone d'ici à 2040, Toyota mise sur les véhicules vertueux. La gamme électrifiée représente environ 66 % du total des ventes de Toyota en Europe en 2022.

Dans le cadre de ses objectifs en matière de neutralité carbone, la firme japonaise a présenté sa nouvelle feuille de route à l’échelle européenne. Ces ambitions font suite aux annonces de l’an dernier qui préconisaient de supprimer d’ici à 2035 les émissions de CO2 de tous les véhicules neufs vendus dans l’Union européenne, au Royaume- Uni et au sein de l'association de libre-échange AELE (l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse). Toyota confirme son objectif de rendre tous ses sites de production européens neutres en carbone d’ici à 2030. L’approche de l’entreprise dans ce domaine comporte plusieurs facettes, à savoir la minimisation de la consommation d’énergie dans la mesure du possible, et le passage à une énergie verte. « Dans notre usine de moteurs de Deeside, au Royaume-Uni, nous avons installé des panneaux solaires représentant une superficie équivalente à celle de dix terrains de football, et nous recyclons plus de 90 % des déchets afin de produire de l’énergie verte, explique Marvin Cooke, executive vice-président manufacturing de Toyota Motor Europe. Nous pensons ainsi atteindre la neutralité carbone dès 2025. L’objectif fixé pour 2040 représente un défi bien plus important pour les activités qui ne sont pas sous le contrôle direct de Toyoto Motor Europe, telles que la logistique et l’approvisionnement en amont. Nous relèverons ce défi grâce à une étroite collaboration avec nos partenaires et nos fournisseurs ».

Une gamme verte

De plus, pour atteindre ses objectifs de neutralité carbone, Toyota privilégie également une gamme composée de véhicules 100 % électriques, hybrides et hybrides rechargeables pour réduire les émissions de CO2 au cours des dix à quinze années à venir. « Nous devons faire ce qui est le mieux pour l’environnement, à savoir maximiser la réduction decarbonée offerte par chaque élément de batterie produit, en remplaçant autant de véhicules non électrifiés que possible par des véhicules électrifiés, et ce, avec un principe très simple à l’esprit : c’est au carbone qu’il faut s’attaquer, et non à une motorisation en particulier », intervient Gill Pratt, directeur scientifique de Toyota Motor Corporation et CEO du Toyota Research Institute.

Toyota table sur la vente d’environ 1,1 million de véhicules en 2022, ce qui représenterait une hausse en glissement annuel très faible et néanmoins importante sur un marché européen accusant un recul de 12 %. La part de marché de l’entreprise atteindrait par ailleurs un nouveau record de 7,3 %, soit un gain de 0,9 point par rapport à l’année passée. La gamme électrifiée de Toyota représente environ 66 % du total des ventes en Europe.

Nous vous recommandons

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Honda se réorganise pour placer l’électrification au cœur de son réacteur

Le groupe Honda annonce une importante réorganisation qui vise à faire du développement du véhicule électrique le centre de son business. Il simplifie aussi ses grandes régions mondiales et la France est concernée.Le groupe Honda...

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

Le constructeur de navettes autonomes Navya au bord du gouffre

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Nomination

François Liquier est le nouveau responsable développement réseau de Mazda France

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Conduite autonome : Alphabet (Google) va tailler dans les effectifs de sa filiale Waymo

Plus d'articles