TPE-PME, un vent d'optimisme

Yves GUITTAT
TPE-PME, un vent d'optimisme

TPE-PME, un vent d'optimisme

Sans crier à l’optimisme général, un vent plus conciliant souffle sur l’entrepreneuriat et les entreprises. Il faut dire que les tensions, notamment sur les TPE (entreprises de moins de 20 salariés), ont été très fortes en 2014, et particulièrement pour les très petites structures de 1 ou 2 salariés (+ 30 % de défaillances au 3e trimestre 2014 par rapport à 2013 selon Altarès). Les perspectives de reprise prévues en 2015 (sur le marché de l’automobile par exemple) rendent un peu le sourire aux dirigeants, bien qu’ils restent prudents.

Développer son chiffre d’affaires avant tout

La demande revient peu à peu, mais reste insuffisante selon les dirigeants sondés : la priorité va d’abord au développement du chiffre d’affaires pour 29 % d’entre eux, et à davantage de liberté d’action. Cette dernière passe par la recherche de facilités bancaires pour soutenir l’activité (16 %) ou la diminution des charges (11 %). « Les entreprises voient venir la croissance, mais n’en ressentent pas encore suffisamment les effets » indique Odile Olivier, dirigeante de petite-entreprise.net. « C’est comme si elles recherchaient d’abord de l’oxygène avant de se lancer dans un marathon », résume-t-elle
Le marathon, c’est d’abord celui de la recherche de trésorerie et la remise à niveau des fonds propres, puis l’investissement et d’éventuelles embauches après cette longue période d’atonie. Enfin, n’oublions pas qu’une grande partie des entreprises reste encore fragile : 7 % des sondés ont pour vœu le plus cher de « sauvegarder leur entreprise » en 2015. Il est logique, dans ce contexte, que la première mesure en 2015 pour 39 % des TPE soit la relance de leur activité (recherche de nouveaux clients ou de débouchés). La recherche de financement (22 %) ou d’une aide extérieure (15 %) et l’embauche (10 %) arrivent ensuite.
Source : petite-entreprise.net.

Nous vous recommandons

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Le mois dernier, la demande de voitures particulières neuves au sein l'UE a connu une perte de vitesse semblable à celle de juillet avec un repli de 23,1 %. S’établissant à 718 598 unités, septembre 2021 marque même le plus faible...

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

En France, les véhicules électrifiés frôlent les 18 % de parts de marché

En France, les véhicules électrifiés frôlent les 18 % de parts de marché

Plus d'articles