Transition énergétique : Volkswagen Group s'engage dans l'acier bas carbone avec Salzgitter AG

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

, ,
Transition énergétique : Volkswagen Group s'engage dans l'acier bas carbone avec Salzgitter AG

Le groupe Volkswagen poursuit son objectif de réduction des émissions de CO2.

© Volkswagen Group

Le groupe Volkswagen et Salzgitter AG ont signé un protocole d'accord afin de lancer la production d'acier à faibles émissions de CO2 sur une nouvelle ligne de production à partir de fin 2025. Une décision qui générerait plus de 95 % d'économies de CO2 après l'achèvement de la transformation. 

Le groupe Volkswagen et Salzgitter AG entretiennent un partenariat étroit depuis plus de 60 ans. Aujourd'hui, les deux entreprises souhaitent ouvrir ensemble le prochain chapitre de la décarbonation de leurs processus et de leurs produits. Elles annoncent un protocole d'accord en vertu duquel Volkswagen deviendra l'un des premiers clients de l'acier à faibles émissions de CO2 que Salzgitter AG prévoit de produire sur une nouvelle ligne de production à son siège social en Basse-Saxe dès la fin de l'année 2025.

Une réduction de 95 % des émissions de CO2

Selon Salzgitter AG, cela permettra à l'avenir de réduire plus de 95 % les émissions de CO2 dans la production d'acier grâce à l'hydrogène et aux énergies renouvelables. Le groupe Volkswagen prévoit d'utiliser l'acier à faibles émissions de CO2 à partir de fin 2025 dans d'importants projets futurs tels que le modèle électrique Trinity, qui sera produit à Wolfsburg à compter de 2026.

La chaîne d'approvisionnement : un élément clé de la stratégie du constructeur

Pour Volkswagen, la réduction des émissions de CO2 dans la chaîne d'approvisionnement est un élément clé de la stratégie du groupe pour devenir progressivement un fournisseur de mobilité neutre en carbone d'ici à 2050. Pour ce faire, le constructeur poursuit l'approche d'une analyse dite des zones prioritaires : il se concentre sur la réduction des émissions de CO2 là où elles sont principalement générées lors de la production d’un véhicule. Outre le groupe motopropulseur électrique à batterie et les composants en aluminium, c'est notamment le cas de l'acier. Dans de futurs projets tels que Trinity – le véhicule 100 % électrique entièrement connecté de la prochaine génération, qui sera construit à Wolfsburg à partir de 2026, l'utilisation d'acier à faibles émissions de CO2 peut donc contribuer de manière significative à l'amélioration du bilan CO2 global. D'ici à la fin de l’année 2022, les deux partenaires ont l'intention de concrétiser et de s'entendre contractuellement sur les quantités d'achat d'acier à faibles émissions de CO2 pour la période 2025 à 2030.

Production de « l'acier vert »

La coopération entre les deux entreprises sur ce que l'on appelle « l'acier vert » a déjà commencé. L'année dernière, Volkswagen AG a usiné pour la première fois des quantités d'échantillons d'acier à faible teneur en CO2 provenant de Salzgitter AG. Celui-ci est produit à Peine et est issu de la filière électrique de l'acier à base de ferraille et son empreinte CO2 est inférieure de 66 %. Cette année, Volkswagen prévoit d'acheter 3 000 tonnes supplémentaires.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

Plus d'articles