Troopy prend de l'ampleur et va passer à l'électrique

Alexandre Guillet
Troopy prend de l'ampleur et va passer à l'électrique

Troopy prend de l'ampleur et va passer à l'électrique

Troopy, l’offre de scooters partagés du groupe Chapat, poursuit son développement en étoffant sa flotte de trois-roues Yamaha et en lançant une nouvelle application, toujours avec son partenaire Vulog.

Distributeur historique de voitures (Kia, Honda) et de motos (Yamaha), le groupe Chapat, dirigé par la famille Vilaseca, a été pionnier dans son secteur pour prendre le virage des nouvelles mobilités et lancer un service de scooter-partage, baptisé Troopy. Le lancement de l’offre de scooters partagés dans Paris est intervenu dès 2018, le groupe ayant travaillé avec méthode, comme le répète à l’envi son directeur Axel Vilaseca : benchmark avec des solutions existant dans des grandes villes internationales et tremplin de la première promotion du Moove Lab à la Station F.

Des scooters électriques en 2021

Passé le confinement et l’établissement d’un protocole sanitaire, Troopy, qui couvre la quasi-totalité de Paris ainsi que douze villes en Île-de-France avec une flotte de 150 scooters en libre service, repend sa marche en avant et annonce la mise en service de 100 scooters supplémentaires dès cet été. Toujours dans le cadre du partenariat étroit avec Yamaha Motor Europe, il s’agira du modèle Tricity 300, qui vient d’être lancé. Le choix du trois-roues est notamment dicté pour garantir la sécurité des usagers. Signe des temps, les dirigeants de Troopy annoncent aussi l’arrivée d’une flotte de scooters électriques en 2021.

Une nouvelle application

Par ailleurs, Troopy a travaillé avec son partenaire Vulog pour proposer une nouvelle application aux clients. « Elle offre un parcours plus fluide, un pack fidélité prépayé qui permet de rouler moins cher et une offre parrainage pour nos clients et leurs amis » met en avant Julie Jane Pizarro, directrice de la stratégie du groupe. Elle indique aussi que Troopy va recruter dans les semaines qui viennent afin d’assurer son développement tout en garantissant la qualité du service client.

Nous vous recommandons

« Watéa by Michelin, c'est un abonnement clé en main à la mobilité propre »

Entretien

« Watéa by Michelin, c'est un abonnement clé en main à la mobilité propre »

Rencontre avec Pascal Nouvellon, president & CEO de Watéa by Michelin.L’Automobile & L’Entreprise : Quel constat a poussé Michelin à lancer une filiale dédiée à la mobilité propre pour les flottes d’utilitaires ?Pascal...

Le verdissement de la flotte d’équipements de Point.P se poursuit

Le verdissement de la flotte d’équipements de Point.P se poursuit

[Tribune] Cinq conseils pour un projet pilote de flotte électrique

Tribune

[Tribune] Cinq conseils pour un projet pilote de flotte électrique

La carte Fleet de TotalEnergies acceptée dans les centres Norauto et Auto5

Entretien

La carte Fleet de TotalEnergies acceptée dans les centres Norauto et Auto5

Plus d'articles