Trustoo et AutoScout24 se mobilisent sur le VO

Yelen BONHOMME-ALLARD
Trustoo et AutoScout24 se mobilisent sur le VO

Trustoo et AutoScout24 se mobilisent sur le VO

AutoScout24 et Trustoo, grâce à ce partenariat, comptent bien accroître leur gamme de services et leur visibilité afin d’augmenter le flux de ventes via leurs sites respectifs.

Complémentarité. Voici l’objectif de ce partenariat qui rassemble AutoScout24, une plateforme de petites annonces digitales de véhicules en Europe et Trustoo, spécialiste de l’inspection avant achat de voitures d’occasion. Ensemble, les deux entreprises entendent mettre en commun leurs compétences afin de sécuriser davantage les ventes de véhicules d’occasion pour les acquéreurs. Cette protection repose sur un service d’inspection par un professionnel avant l’étape de l’achat par un particulier.

Concrètement, lorsqu’un potentiel acheteur est intéressé par l’une des annonces de vente de VO publiée sur le site d’AutoScout24, il est automatiquement redirigé vers le site de Trustoo qui prend alors le relais afin de mandater un de ses spécialistes pour expertiser le véhicule. L’entreprise compte aujourd’hui un réseau de plus de 550 spécialistes automobiles indépendants qui interviennent sous 24 heures en France, Belgique, Suisse, Allemagne et Luxembourg pour réaliser une inspection. Tous les types de véhicules sont passés au crible depuis la voiture, aux deux-roues en passant par le camping-car, etc. « Le spécialiste se déplace chez le vendeur, qu’il soit un particulier ou un professionnel, avec ou sans l’acheteur pour vérifier l’état du véhicule sélectionné, expliquent les deux entités. Il vérifie 200 points de contrôles sur le véhicule, un gage d’assurance pour l’acheteur permettant un achat au juste prix. Si le véhicule correspond aux attentes de l’acheteur et que la vente se concrétise, Trustoo propose également une garantie pannes mécaniques ». Cette vérification physique permet de s’assurer de la qualité du véhicule convoité, de la fiabilité de l’annonce, et surtout de la présence de tous les documents nécessaires à la nouvelle immatriculation.

La crise sanitaire a considérablement modifié les habitudes de consommation des ménages plébiscitant davantage le e-commerce. Le secteur de l’automobile n’a évidemment pas été épargné par le phénomène. Selon la dernière étude de CarNext publiée en mai 2021, 64 % des personnes interrogées ont acheté ou envisagé d’acheter une voiture d’occasion au cours des douze derniers mois. Principalement en ligne pour des raisons de commodité (57 %) et parce qu’ils se sont habitués à effectuer la plupart de leurs achats via le canal du digital au cours de l’année écoulée (52 %).

Nous vous recommandons

Le marché automobile des particuliers se dégrade encore en novembre 2021

En bref

Le marché automobile des particuliers se dégrade encore en novembre 2021

Sous l'effet de la crise des semi-conducteurs, le marché VP des clients particuliers poursuit sa dégringolade en 2021 pour atteindre une part de marché de 42,84 % en novembre 2021.D'après les données fournies par la PFA et AAA Data, le...

Xavier Chardon, Volkswagen Group France : « Le passage à l'électrique nécessite un écosystème qui va au-delà du produit »

Vidéo

Xavier Chardon, Volkswagen Group France : « Le passage à l'électrique nécessite un écosystème qui va au-delà du produit »

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Fiat fait essayer sa 500 durant 48 heures

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021 

Aiways vise les 3 000 immatriculations en Europe en 2021

Plus d'articles