TRW vise 10 % du marché de l'amortisseur en 2015

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
TRW vise 10 % du marché de l'amortisseur en 2015

TRW vise 10 % du marché de l'amortisseur en 2015

En février 2011, TRW rachetait l’usine de fabrication d’amortisseurs Gabriel de Bonneval (28) appartenant jusqu’alors au groupe ArvinMeritor depuis 1964. Une acquisition stratégique pour l’équipementier américain, qui compte se développer considérablement sur le marché de la rechange. L’an passé, TRW a investi 1 million d’euros dans cette unité de production qui en perdait autant par an. Il devrait y placer la même somme cette année avec le souhait de remettre l’usine à niveau en termes de sécurité et d’écologie mais aussi de qualité de production. Pour cela, certains procédés d’assemblage ont été repensés avec à la clé une productivité accrue de plus de 10 % alors que les effectifs sont passés de 120 à 80 salariés l’an passé. Cette meilleure productivité se traduit par une augmentation de plus de 16 % de la capacité de production journalière. Alors qu’elle ne tourne qu’à un tiers de sa capacité, l’usine produit à l’heure actuelle 600 000 amortisseurs par an. Plus de 1200 références de produits destinées en très large partie à la rechange indépendante. En ce qui concerne les amortisseurs pour véhicules légers, TRW n’est pas un fournisseur de première monte. En revanche, il fabrique son offre rechange. Un point important aux yeux du fournisseur. « La fabrication en interne est une priorité stratégique de TRW, qui souhaite ainsi maîtriser intégralement sa production » précise François Augnet, vice-président Parts and Service. Il en est ainsi pour 80 % des produits fabriqués par l’équipementier dans le monde.

La gamme d’amortisseurs que TRW souhaite encore développer couvre aujourd’hui 85 % des demandes des ateliers européens. Ce taux devrait être porté à 95 % d’ici à septembre, à l’identique de ce que proposent les autres leaders du secteur. Le département ingénierie de Bonneval crée tous les ans 70 nouvelles références d’amortisseurs. Car l’équipementier affiche de réelles ambitions sur ce secteur, notamment en Europe de l’Est, avec l’objectif de détenir en Europe 10 % de parts de marché en 2015, soit quatre fois plus qu’aujourd’hui. Pour y parvenir, il compte bénéficier de sa position de producteur multiproduit avec son offre marketing “ Corner Module ”. Celle-ci lui permet de rentabiliser plus facilement de nécessaires et coûteux investissements en ce qui concerne la logistique en faisant reposer ses coûts sur un ensemble complet de pièces de châssis riche de 20 000 références. Le fabricant peut ainsi être un interlocuteur unique du domaine alors que la distribution cherche à rationaliser la liste de ses fournisseurs pour plus d’efficacité. Autres leviers de croissance : accompagner les ateliers en créant des outils (dont certains comme le Diag ID Wiz seront dévoilés à la rentrée lors du prochain Salon Automechanika) et leur rappeler que les amortisseurs se changent par paires. « Pour TRW, il devient essentiel de devenir une division globale. Notre but est clair : accéder au petit club des sociétés qui réalisent sur le marché de la rechange plus de 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires » conclut François Augnet.

Nous vous recommandons

Parts Holding Europe rejoint officiellement D'Ieteren Group

Parts Holding Europe rejoint officiellement D'Ieteren Group

Le groupe belge, qui détient notamment la marque Carglass, annonce la finalisation de l'acquisition du Groupe Parts Holding Europe (PHE).En février, Bain Capital LLC a annoncé être entré en négociations exclusives avec D'Ieteren Group...

Maserati lance un nouveau programme de garantie décennale

Maserati lance un nouveau programme de garantie décennale

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

Etude

La distribution de pièces de rechange affiche une belle croissance au 2ème trimestre

Berner : nouveau testeur de faisceau électrique

Berner : nouveau testeur de faisceau électrique

Plus d'articles