Un coût moyen de 452 euros pour les réparations moto

Un coût moyen de 452 euros pour les réparations moto

Les réparations sur les deux-roues s'établissent à un coût moyen de 452 euros selon CarGarantie.

© Benzin

Selon les statistiques annuelles de CarGarantie, le coût moyen des réparations sur une moto atteint 452 euros en cette fin d’année 2022. Les postes les plus coûteux sont le moteur, le système électrique et la boîte de vitesses.

Chaque année, CarGarantie analyse les coûts moyens de réparation pour les véhicules à partir de ses contrats de garantie et d’extension de garantie. La firme s’est penchée en cette fin d’année sur le marché du deux-roues pour chiffrer les dépenses de réparations et les éléments concernés. Sans surprises, le coût moyen augmente régulièrement, puisqu’il s’élève aujourd’hui à 452 euros et qu’il a passé la barre des 400 euros il y a seulement trois ans. Pour obtenir cette somme, la firme s’est basée sur tous ses contrats arrivés à expiration sur les deux-roues neufs et d’occasion, après des périodes allant de 12 à 36 mois.

Coûteux moteur

L’élément mécanique le plus coûteux dans le cadre des garanties reste le moteur. Il représente 25 % du montant total des frais de remboursement de CarGarantie sur les motos d’occasion et 27,4 % sur les motos neuves. Le système électrique arrive en deuxième position, avec 23,9 % des coûts sur les deux-roues d’occasion et 24,1 % sur les motos neuves. Pour compléter ce trio de tête, la boîte de vitesses représente 9,8 % des remboursements sur les véhicules d’occasion et 11,4 % sur les machines neuves. Si le propulseur reste le composant le plus coûteux, il n’est pas le plus fragile. En effet, en matière de fréquence de pannes, le système électrique arrive à la première place. Il représente 26,5 % des interventions pour les motos d’occasion et 27 % pour les deux-roues neufs. Le moteur suit d’assez loin, avec 12,3 % des pannes sur les VO et 13,6 % sur les VN. La boîte de vitesses arrive seulement en quatrième position (9,5 %) sur les motos d’occasion et en troisième position sur les machines neuves (9,8 %). Si les éléments touchés restent les mêmes d’une année sur l’autre, le coût augmente très rapidement. « Nous ne prévoyons pas encore la fin de cette tendance », remarque Christophe Thiais, chef des ventes de CarGarantie France. Un paramètre à prendre en compte pour les concessionnaires deux-roues. « Il en résulte des risques financiers élevés, en particulier dans le contexte des récentes modifications législatives, par exemple concernant le droit de garantie avec le doublement du délai de renversement de la charge de la preuve », explique le chef des ventes. Un facteur qui plaide en faveur du déploiement des extensions de garanties chez les professionnels, avec des conséquences bénéfiques en matière de satisfaction client.

Nous vous recommandons

« Ivresse des profondeurs et manque d'oxygène » : le marché automobile VP en 2022 par Marc Bruschet Mobilians

« Ivresse des profondeurs et manque d'oxygène » : le marché automobile VP en 2022 par Marc Bruschet Mobilians

L'analyse du marché automobile des voitures particulières par la branche des concessionnaires VP de Mobilians montre non seulement une crise de l'offre mais aussi une crise de la demande depuis le second semestre 2022. En cause :...

27/01/2023 | CNPAMarché France
Aramis Group affiche ses ambitions pour 2023

Aramis Group affiche ses ambitions pour 2023

Comment la location longue durée (LLD) a su s'imposer en France

Comment la location longue durée (LLD) a su s'imposer en France

L’électrique a représenté 50 992 VN et VO sur le marché français du deux-roues 2022

L’électrique a représenté 50 992 VN et VO sur le marché français du deux-roues 2022

Plus d'articles