Un petit SUV électrique Ford d'ici à 2021

Alice THUOT

Sujets relatifs :

Un petit SUV électrique Ford d'ici à 2021

Un petit SUV électrique Ford d'ici à 2021

Ford prévoit d’investir 4,3 milliards d’euros dans le développement de véhicules électrifiés. Avec, à la clé, le lancement de 13 nouveaux modèles dans les cinq prochaines années. Sept ont déjà été présentés et, parmi eux, un SUV électrique commercialisé en Europe.

Pour Ford, l’avenir de l’automobile sera résolument tourné vers l’électrique. Le constructeur américain, qui se faisait jusqu’ici plutôt discret quant à sa stratégie tournée vers l’électrique, frappe aujourd’hui un grand coup en annonçant le lancement dans les cinq prochaines années de 13 modèles électrifiés essentiellement sur les segments des véhicules utilitaires, des pick-up, des SUV mais aussi des véhicules haute performance. Son PDG, Mark Fields a d’ailleurs affirmé que l’offre globale de véhicules électrifiés dépassera celle des véhicules à essence dans les quinze prochaines années.

Sept de ces treize nouveaux modèles viennent d’être présentés, dont deux seront disponibles en Europe. Premier d’entre eux, un SUV électrique commercialisé à l’horizon 2020 en Amérique du Nord, en Europe et en Asie, avec une autonomie d’environ 482 kilomètres. Autre modèle disponible en Europe, ciblé pour les professionnels, un Transit Custom hybride rechargeable. Lancé en 2019, il bénéficiera de la nouvelle génération de technologie électrique, testée actuellement à New York et dans plusieurs autres villes américaine via une flotte de 20 Transit Connect hybrides et d’autres prototypes de petits VUL.

Une Mustang hybride V8 prévue

Enfin, un troisième modèle pourrait potentiellement sillonner les routes du Vieux Continent : il s’agit d’une version hybride de la Mustang dotée d’un V8. Sa commercialisation, prévue en 2020, se fera dans un premier temps en Amérique du Nord puis potentiellement dans d’autres marchés. Mais le constructeur américain compte bien étendre sa technologie électrique à un autre segment habituellement moins concerné par l’électrique, celui des pick-up : une version hybride du Ford F-150 sera vendue d’ici à 2020 en Amérique du Nord et au Moyen-Orient. Enfin, Ford prévoit le lancement à compter de 2021 d’un véhicule hybride autonome destiné aux entreprises pour des trajets commerciaux ou des services d’auto-partage en Amérique du Nord ainsi que deux nouveaux véhicules de patrouille hybrides pour la police américaine.

Ford renonce au Mexique et investit aux États-Unis

Trois de ces sept nouveaux modèles électrifiés, le SUV électrique notamment destiné à l’Europe, le véhicule autonome hybride et la Mustang hybride seront produits à Flat Rock dans le Michigan aux États-Unis. Ce site doit bénéficier d’un investissement de 670 millions d’euros au cours des quatre prochaines années afin d’être agrandi pour accueillir un centre d’innovation chargé d’élaborer les véhicules autonomes et électriques, aux côtés des Mustang et Lincoln Continental. Ce sont ainsi 700 emplois directs qui seront créés.

Cet investissement supplémentaire prévu à Flat Rock provient des 1,5 milliard d’euros que Ford avait initialement prévus d’injecter pour la construction d’une nouvelle usine au Mexique, à San Luis Potosi où 2 800 emplois devaient être créés. Une décision encouragée par la réforme fiscale de Donald Trump, annoncée pendant la campagne présidentielle. Cette dernière prévoit de faire passer le taux d’impôt des sociétés de 35 à 15 % mais aussi d’établir une taxe de 35 % pour les biens fabriqués par les entreprises américaines au Mexique, destinés ensuite à être réimportés.

Déploiement de services associés

Le lancement de cette gamme de véhicules électrifiés s’accompagnera du déploiement d’un panel de services, comme l’explique Hau Thai-Tang, le responsable électrification chez Ford. « Les services innovants peuvent être aussi importants pour les clients que les véhicules électrifiés eux-mêmes ». Avec, en objectif principal, la facilitation à la recharge. C’est dans ce contexte que Ford, s’est déjà impliqué dans la création d’une joint-venture avec les allemands BMW, Daimler, et Volkswagen via Audi et Porsche, chargée de la création d’un réseau de 400 bornes de recharge ultra-rapide. Mais pilote également le développement d’une technologie de recharge sans fil aux États-Unis. Les propriétaires d’un véhicule électrifié pourront bénéficier d’un FordPass pour réserver des créneaux de recharge.

Nous vous recommandons

Sixt teste le portique ProovStation à Lyon

Sixt teste le portique ProovStation à Lyon

Sixt s’apprête à tester le portique d’inspection automatisé ProovStation dans le cadre d’un projet pilote sur l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry.ProovStation s’apprête à lancer un test avec le loueur Sixt pour vérifier sur le...

Voyants au vert pour Kia

Voyants au vert pour Kia

Michelin maintient ses objectifs 2021

Michelin maintient ses objectifs 2021

Lamborghini performe sur les neuf premiers mois de l'année

Lamborghini performe sur les neuf premiers mois de l'année

Plus d'articles