Un radar anti-pollution en test dans le sud de la France

Un radar anti-pollution en test dans le sud de la France

Un radar anti-pollution en test dans le sud de la France

À l’heure de la mise en place des zones à faibles émissions (ZFE), les villes expérimentent plusieurs dispositifs de mesure de la pollution. C’est le cas à Marseille, où un radar est en test depuis le 11 novembre.

Selon l’Association de surveillance de la qualité de l’air pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (AtmoSud) à l’initiative de ce projet, le dispositif mis en place n’a qu’un but pédagogique. Objectif : sensibiliser les automobilistes et recueillir des informations à fine échelle sur la pollution des différents types de véhicule.

Pour ce faire, l’agence agréée par le ministère de l’Environnement a fait appel à la société Rincent Air. Cette dernière utilise la technologie RSD (Remote Sensing Detection) comme système de télédétection. Elle détermine les rejets des véhicules légers et individuels en conditions réelles de circulation avec une mesure des émissions polluantes directement à l’échappement, de la vitesse et de l’accélération.

Dans le cadre de cette campagne, un radar pédagogique de la qualité de l’air a été installé et affiche en temps réel le niveau d’émissions polluantes du véhicule mesuré au moyen de « smart signs ». « La présence de ce panneau d’affichage s’inscrit dans une démarche de sensibilisation des conducteurs et des citoyens autour de la pollution atmosphérique et plus spécifiquement des émissions qui émanent du trafic routier », assure AtmoSud. Toutefois, l’association 40 millions d’automobilistes craint que ce radar pédagogique ne se transforme en nouvel outil de répression.

L’expérimentation, installée boulevard de Dunkerque dans le 2e arrondissement de Marseille, doit prendre fin le 16 novembre prochain.

Nous vous recommandons

Recharge électrique : Kallista Energy met en service une borne de 360 kW en Normandie

Recharge électrique : Kallista Energy met en service une borne de 360 kW en Normandie

Pour la première fois, une borne à très haute puissance vient d'être mise en service au sein d'une station de recharge pilote. Ce matériel, fourni par ABB eMobility peut accueillir quatre véhicules simultanément en répartissant la...

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

François Oudot (Bump) : « Notre levée de fonds servira au déploiement de 25 000 bornes d’ici à 2030 »

Vidéo

François Oudot (Bump) : « Notre levée de fonds servira au déploiement de 25 000 bornes d’ici à 2030 »

ZFE : « Il sera très compliqué de passer de la virtualité à la réalité »

Entretien

ZFE : « Il sera très compliqué de passer de la virtualité à la réalité »

Plus d'articles