Etude

Un véhicule électrique connecté, c’est plus de 3 500 euros par an d’économisés

Un véhicule électrique connecté, c’est plus de 3 500 euros par an d’économisés

Dans le domaine du transport de personnes où l’épargne est la plus importante, les frais de carburant économisés s’élèvent à 9 675 euros.

© Engie Solutions

Selon une étude menée par l’entité télématique du groupe Bridgestone, les flottes européennes qui auraient opté pour un véhicule électrique connecté généreraient en moyenne 3 599 euros de bénéfices annuels par unité. Un chiffre qui s’avère cependant moindre en France…

Selon les éléments recueillis entre janvier et juin 2022 par le télématicien Webfleet dans son enquête « L’électrification par la donnée», opérer le verdissement de sa flotte a de nombreux avantages écologiques mais aussi économiques. Alors que, malgré la hausse des prix de l’électricité, les véhicules électriques semblent demeurer rentables à l’usage, ces motorisations branchées assureraient aussi aux entreprises de voir leur consommation de carburant – qui plombe le budget de gestion de flotte – diminuer de 5 665 litres par véhicule et par an en moyenne tandis qu’elles émettraient 15 tonnes de CO2 en moins sur un an.

Des disparités par secteur et par pays

Cette étude, délivrant des enseignements précis sur les baisses des frais de possession d’un VE capables de compenser (un peu) le surcoût d’achat de ce type de véhicule, démontre toutefois que les économies ne sont pas les mêmes suivant les corps de métier. Dans le domaine du transport de personnes où l’épargne est la plus importante, les frais de carburant économisés s’élèvent à 9 675 euros et les émissions de CO2 évités à presque 37 tonnes ! Parallèlement, pour la livraison du dernier kilomètre, les coûts de carburant ne dépassent pas 5 000 euros et pour le secteur des services aux entreprises, l’argent préservé plafonne à 3 500 euros.

Kilométrage Frais de carburant Emissions de CO2
Services aux entreprises 35 000 km 3 429 € 0,9 tonne
Livraison du dernier kilomètre 59 000 km 4 732 € 8,3 tonnes
Transport de personnes 88 000 km 9 675 € 36,9 tonnes

De même, des différences apparaissent selon les régions d’Europe évaluées. Ainsi, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, le montant des économies réalisées en passant d’un véhicule thermique à un VE domine les 3 000 euros par an (respectivement 3 800 euros et 3 500 euros) alors qu’en France, ce chiffre s’établit à 2 215 euros. Pour l’Allemagne, l’Italie et la Pologne, les sommes qui n’ont pas eu à être dépensées par véhicule et par an stagnent quant à elles sous la barre des 2 000 euros.

Bien que les économies annuelles dégagées par l’adoption d’un parc branché ne soient donc pas égales dans tous les cas, elles se révèlent toutefois significatives et « montrent la pertinence d’une stratégie de passage d’une flotte à l’électrique », fait valoir Taco van der Leij, vice-président de Webfleet Europe. Qui rappelle qu’« avec Webfleet, vous avez accès au diagnostic d’électrification de flotte, une fonctionnalité qui indique clairement lequel de vos véhicules traditionnels devrait être remplacé par un véhicule électrique. »

Nous vous recommandons

Découvrez les voitures les plus vendues dans le monde en 2022

Découvrez les voitures les plus vendues dans le monde en 2022

Sur un marché mondial VPN et VUN de plus de 80 millions d’immatriculations, Toyota reste le premier groupe automobile du globe mais truste aussi les deux premières places du top 10 des meilleures ventes de modèles.Malgré la pénurie de...

30/01/2023 | ToyotaTesla
Le groupe japonais Toyota conserve sa place de n°1 mondial de l'automobile

Le groupe japonais Toyota conserve sa place de n°1 mondial de l'automobile

Comment la location longue durée (LLD) a su s'imposer en France

Comment la location longue durée (LLD) a su s'imposer en France

Hyundai séduit durablement les flottes automobiles

Hyundai séduit durablement les flottes automobiles

Plus d'articles