Une année 2015 en hausse pour le VI

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

Une année 2015 en hausse pour le VI

Une année 2015 en hausse pour le VI

La Chambre syndicale internationale de l’automobile et du motocycle (CSIAM) vient de présenter les résultats du marché du véhicule industriel pour l’année 2015. Ce secteur a connu une année 2015 favorable avec une progression des ventes de 11,05 %, soit 41 718 immatriculations. Cependant, cette hausse importante intervient après une année 2014 particulièrement mauvaise.

Au-delà de cette amélioration, ce résultat cache une évolution structurelle du secteur. Le segment des tracteurs porte le marché avec une hausse de 20,1 %, soit 24 943 unités, alors que les porteurs reculent de 0,14 % (16 775 unités). Les parts de marché s’établissent donc à 60 % en faveur des tracteurs. « Cette nouveauté traduit la recherche d’une plus grande flexibilité dans l’utilisation des parcs au sein des entreprises de transport. Cette évolution durable pourrait modifier le marché de l’après-vente et de la carrosserie industrielle », remarque Thierry Archambault, président délégué de la CSIAM. En effet, les besoins d’entretien divergent entre des tracteurs dont la durée de détention atteint trois ou quatre ans et des porteurs qui officient huit à dix ans.

Du côté des bus et cars, les ventes ont progressé de 31,5 % pour les premiers (20 50 unités) et de 22 % pour les seconds (5 281 véhicules). Les professionnels expliquent ces progressions par l’entrée en vigueur des ceintures de sécurité sur ce type de véhicule et par l’ouverture du marché du transport de personnes inscrit dans la loi Macron.

Au-delà de ce bilan, le BIPE met en avant un contexte macro-économique favorable au transport des produits manufacturés. Pourtant, l’institut signale également une chute importante de la tonne/kilomètre transportée sous pavillon français. Une régionalisation logistique et la prise de parts de marché par les transporteurs étrangers expliqueraient cette baisse continue depuis quatre ans.

Pour l’année 2016, la CSIAM envisage un marché du véhicule industriel qui pourrait atteindre 43 000 à 44 000 unités, toujours mené par les tracteurs. Une reprise possible du marché du BTP pourrait favoriser l’activité. Les bus et cars devraient revenir à un niveau plus normal de 6 000 véhicules.

Nous vous recommandons

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

Comptant parmi les références des réseaux de bornes de recharge de la Métropole du Grand Paris, Métropolis lance une offre spécifiquement dédiée aux professionnels, prosaïquement baptisée Métropolis Flotte.Le groupement...

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

Le Moove Lab by Mobilians Via ID dévoile ses finalistes 2022

Le Moove Lab by Mobilians Via ID dévoile ses finalistes 2022

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Stellantis va se développer en Inde avec Citroën et Jeep

Plus d'articles