Une flotte d'Alpine A110 pour la Gendarmerie nationale

Une flotte d'Alpine A110 pour la Gendarmerie nationale

Le ministère de l'Intérieur vient de confirmer la commande de 26 exemplaires de l'Alpine A110 produite par Renault à Dieppe.

© Andy Morgan

Le ministère de l'Intérieur l'a confirmé : des Alpine A110 remplaceront les vieillissantes Mégane R.S. utilisées par la Gendarmerie nationale comme véhicules rapides d'intervention. Le marché passé court sur quatre années et porte sur une dotation de 26 unités.

La Gendarmerie nationale tombe à nouveau sous le charme de véhicules français. Après avoir intégré plusieurs centaines d'exemplaires du Peugeot 5008 dans sa flotte, l'institution vient de boucler le dossier du renouvellement des véhicules affectés à ses équipes rapides d'intervention. Pour mémoire, le remplacement des vieillissantes Renault Mégane 3 R.S. (en service depuis 2010) avait été amorcé l'an dernier avec l'arrivée d'une quinzaine de Seat Leon Cupra en parc. Un modèle – étranger – dont le choix avait suscité la polémique. Une situation alors soldée par l'arrêt des livraisons des véhicules du constructeur espagnol.

>> À lire aussi : La Gendarmerie s'équipe de puissantes Seat Leon Cupra 

En cette mi-octobre, le ministère de l'Intérieur fait savoir par voie de communiqué qu'à l'issue « d'une mise en concurrence initiée en juin 2021, la société Renault a remporté le marché portant sur la fourniture de véhicules rapides d'intervention pour la Gendarmerie nationale avec le modèle Alpine A110 Pure ». Il est également précisé que ce contrat court sur quatre ans et que 26 exemplaires ont d'ores et déjà été commandés.

Production par Alpine, préparation par Durisotti

Comme n'importe quelle version de la berlinette moderne, les Alpine A110 de la Gendarmerie nationale seront produites en France, à Dieppe, au sein de l'usine du constructeur. Côté fiche technique, le modèle retenu est équipé d'un quatre-cylindres 1.8 l délivrant 252 ch et 320 Nm couple. Sa vitesse maximale est annoncée à 252 km/h pour un 0 à 100 km/h abattu en 4,5 secondes. La consommation moyenne est annoncée à 6,7 l/100 km, tandis que les émissions de CO2 atteignent 152 g/km (classe D, malus de 740 euros).

L'équipement du véhicule sera bien entendu enrichi des systèmes informatiques nécessaires à ses missions particulières ainsi que d'éléments de signalisation sonore et lumineuse. Une préparation qui s'effectuera dans les ateliers du carrossier-préparateur Durisotti.

Nous vous recommandons

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Reporté depuis deux ans, le salon Rétromobile revient du 2 au 6 février prochains à Paris. L'événement occupera les halls 1, 2 et 3 du parc des expositions de la Porte de Versailles.Le retour de Rétromobile est officialisé. Le salon...

22/10/2021 | AftermarketFleet
La prolongation du bonus écologique confirmée

La prolongation du bonus écologique confirmée

L’ « indemnité inflation » aidera-t-elle vraiment à supporter la hausse du carburant ?

L’ « indemnité inflation » aidera-t-elle vraiment à supporter la hausse du carburant ?

Hubside.Store se lance dans la location de voitures avec Europcar

Hubside.Store se lance dans la location de voitures avec Europcar

Plus d'articles