L’usine de Sochaux enclenche sa mutation pour 2022

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
L’usine de Sochaux enclenche sa mutation pour 2022

Le site de Sochaux (25) va fabriquer 400 000 unités par an.

Grâce à un investissement de 200 millions d’euros, Stellantis assure un avenir proche à son usine installée dans le Doubs qui produit les Peugeot 5008 et 3008. En divisant par deux ses lignes de production, le site prévoit également de diviser sa production annuelle de véhicules.

Dans le cadre de sa modernisation, le site de Sochaux (25) - propriété du groupe automobile Stellantis - s’organise pas à pas. Pour y parvenir, l'entité a alloué au projet une enveloppe de 200 millions d’euros. Ce montant va notamment permettre d’aménager ses installations afin de passer de deux lignes d’assemblage à une ligne unique. De ce fait, les différents postes dédiés au montage, au contrôle qualité et à la logistique seront divisés par deux pour s'étendre sur une superficie totale de 135 000 m2. Cependant, la direction ne prévoit pas de changement quant à la cadence de production fixée à 60 unités de Peugeot 3008 et 5008 par heure. De plus, le passage à une ligne d’assemblage permettra de réduire d’un tiers les temps de parcours entre les différentes étapes de fabrication. Ainsi la durée du montage ne nécessitera plus 3 heures comme auparavant mais 2h30. Par ailleurs, aucun aménagement ne sera spécifiquement réalisé en fonction des motorisations, de sorte que tous les véhicules thermiques, hybrides ou électriques pourront être assemblés sur la même ligne. Enfin, l’usine compte diviser par deux sa capacité de production annuelle pour atteindre un total de 400 000 véhicules.

Outre l’impact sur les installations techniques et matérielles, la masse salariale connait elle aussi des transformations et fait face à une nouvelle organisation : sur les trois équipes attendues à terme (sur un effectif total de 6 800 collaborateurs permanents), la première composée de 500 salariés, a pris possession la semaine dernière de la ligne d’assemblage restante. Quant aux deux autres équipes, soit 1 500 personnes, elles ne sont pas attendues sur le site avant avril et juin 2022.

Interviewé par l’AFP, Eric Peultier, responsable du syndicat FO du site, affirme que cette nouvelle organisation a été « bien accueillie » par le personnel concerné. En revanche, la section CGT, représentée par son secrétaire général Jérôme Boussard, a déploré auprès du média le « maintien de cadences trop élevées », une « augmentation du nombre de tâches pour certains opérateurs » et « un environnement de travail fait de bâtiments vétustes ».

Nous vous recommandons

Hyundai et Kia veulent conquérir la Lune

Hyundai et Kia veulent conquérir la Lune

Hyundai et Kia ont signé plusieurs accords de recherche conjoints avec six instituts coréens en vue de développer des solutions de mobilité destinées à explorer la surface de la Lune. Cet engagement fait suite au lancement réussi...

11/08/2022 | KiaMobilités
Le Mercedes-Benz EQS SUV débarque en concessions

Le Mercedes-Benz EQS SUV débarque en concessions

[Essai] Les Matchs de la Rédaction - Citroën ë-C4 / Volkswagen ID.3 : compactes branchées

[Essai] Les Matchs de la Rédaction - Citroën ë-C4 / Volkswagen ID.3 : compactes branchées

Cupra élargit la gamme de motorisations de la Leon

Cupra élargit la gamme de motorisations de la Leon

Plus d'articles