Valeo confirme ses prévisions pour l'exercice 2021

Alexandre Guillet
Valeo confirme ses prévisions pour l'exercice 2021

Valeo confirme ses prévisions pour l'exercice 2021

Malgré les incertitudes qui cernent le marché automobile, sur fond de crise sanitaire et de pénurie de composants électroniques, Valeo publie de robustes résultats au titre du premier semestre 2021 et son président Jacques Aschenbroich confirme la guidance pour l’année pleine.

Dans la foulée de la bonne surprise réservée par Plastic Omnium, c’est au tour de Valeo de présenter de bons résultats semestriels et surtout, de confirmer ses objectifs pour l’exercice 2021, en dépit des nombreuses incertitudes qui caractérisent encore le marché automobile mondial. Valeo a réalisé un chiffre d’affaires de 8,9 milliards d’euros au premier semestre 2021, en hausse de 31 % à périmètre et taux de change constants par rapport au premier semestre 2020. La marge d’Ebitda ressort à 13,4 % du chiffre d’affaires, avec un free cash flow de 145 millions d’euros.

Le groupe enregistre une forte croissance dans le domaine des Adas et de l’électrification, basse et haute tension. « Chaque semestre, quand on refait des évaluations de l’électrification, les choses vont beaucoup plus vite que ce qu’on avait imaginé. Nos clients y vont », pointait Jacques Aschenbroich sur le plateau de BFM Business, soulignant que le groupe investit beaucoup pour accompagner ce mouvement. Par exemple, Mercedes-Benz vient d’annoncer qu’il allait abandonner les moteurs thermiques avant 2035 et Jacques Aschenbroich rappelle que son groupe fournit déjà le bloc moteur électrique de la Classe S.

Sur la base de prises de commandes élevées, 10,6 milliards d’euros (on peut y ajouter 1,1 milliard d’euros de commandes pour Valeo Siemens eAutomotive), le groupe confirme donc ses objectifs pour l’exercice 2021. Valeo table sur un chiffre d’affaires annuel de 18,2 milliards d’euros, sur une marge d’Ebitda de 13,4 % et sur un free cash flow de 550 millions d’euros. Une confirmation qui intervient malgré l’augmentation du prix des matières premières et une croissance de la production automobile plus faible que prévue, ce qui est en partie lié à la pénurie des composants électroniques. « Je tiens, une nouvelle fois, à remercier les équipes de Valeo pour leur engagement au quotidien, notamment dans la gestion de la pénurie des composants électroniques, qui nous a permis de livrer, sans interruption, nos clients et de réaliser un très bon niveau de performance dans nos usines », souligne Jacques Aschenbroich, tout en estimant que la situation pourrait progressivement se normaliser au cours des prochains trimestres.

Nous vous recommandons

Carsell boucle une levée de fonds pour développer son business VO

Carsell boucle une levée de fonds pour développer son business VO

Positionnée sur le segment ultra-concurrentiel des services pour fluidifier les ventes de véhicules d’occasion entre particuliers, Carsell annonce avoir finalisé un tour de table portant sur 2,2 millions d’euros. Parmi les...

Nokian Tyres a de grandes ambitions en Europe

Nokian Tyres a de grandes ambitions en Europe

L’ECG réclame des garanties de volume aux constructeurs automobiles

L’ECG réclame des garanties de volume aux constructeurs automobiles

Stellantis : Peugeot sera une marque 100 % électrique en 2030

Stellantis : Peugeot sera une marque 100 % électrique en 2030

Plus d'articles