Valeo : les détails de son ambitieux plan stratégique Move Up

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Valeo : les détails de son ambitieux plan stratégique Move Up

Le plan Move Up 2022 - 2025 de Valeo fait la part belle aux véhicules électriques et aux Adas, avec une forte accélération de la croissance post-2023.

© Valeo

Confirmant ses solides résultats financiers au titre de 2021, Valeo a dévoilé un plan stratégique à horizon 2025 qui doit voir son chiffre d’affaires croître de 59%. Christophe Périllat, nouveau dirigeant de l’équipementier, confirme que les véhicules électriques et les Adas sont au cœur du réacteur, soutenus par les activités d’éclairage et d’expérience à bord.

Comme cela avait déjà été annoncé, Valeo a publié de robustes résultats financiers au titre de l’exercice 2021, malgré les turbulences qui ont chahuté le marché automobile mondial (crise du Covid, pénurie des composants électroniques, hausse du coût des matières premières, etc.).

Le chiffre d’affaires du groupe s’est établi à 17,26 milliards d’euros, en hausse de 5% par rapport à 2020 (mais encore à -11% par rapport à 2019). L’Ebitda ressort à 2,3 milliards d’euros, soit 13,4% du chiffre d’affaires, tandis que le free cash flow est de 292 millions d’euros, soit 13% de l’Ebitda. En outre, le résultat net part de groupe est de 175 millions d’euros, après une perte en 2020.

Chiffre d’affaires global par pôles d’activité

CA 2021 (milliards d’euros)

Evo vs 2020

Systèmes de confort et d’Aide à la conduite

3,41

+6%

Systèmes de propulsion

4,65

+6%

Systèmes thermiques

3,92

+6%

Systèmes de visibilité

5,09

+1%

Notons que Christophe Périllat a souligné la très bonne performance des activité aftermarket de Valeo, qui ont représenté 2,1 milliards d’euros.

Par grandes zones géographiques, le chiffre d’affaires première monte est stable en Europe et en Afrique. Il progresse de 8% en Asie (+5% en Chine, +6% au Japon, +3% en Corée du Sud). En Amérique du Nord, il affiche une croissance de 5% (+17% en Amérique du Sud).

Part de CA par zone géographique

Région de production

2021

Europe de l’Ouest

30%

Europe de l’Est et Afrique

16%

Chine

16%

Asie hors Chine

17%

Etats-Unis

8%

Mexique

11%

Amérique du Sud

2%

Le portefeuille de clients est stable : 30% des activités via les constructeurs allemands, 33% via les constructeurs asiatiques, 18% via les constructeurs américains, 15% via les constructeurs français et 5% issus d’autres zones.

Prudence est mère de sûreté

Pour 2022, la guidance de Valeo est délibérément prudente. Reprenant les prévisions des experts d’IHS Markit, Christophe Périllat et ses équipes les abaissent de 1,5% tablant donc sur une production automobile mondiale de 82,9 millions de véhicules. Sur cette base, Valeo annonce un chiffre d’affaires compris entre 19,2 et 20 milliards d’euros, un Ebitda compris entre 11,8% et 12,3% du chiffres d’affaires, une marge opérationnelle entre 3,2% et 3,7% du chiffre d’affaires et un free cash flow de l’ordre de 320 millions d’euros. A ce stade, ces prévisions n’intègrent pas d’éventuelles conséquences liées au conflit entre la Russie et l’Ukraine.

Electrification et Adas comme principaux drivers de la croissance

Si les prévisions 2022 ont timides (la Bourse a d’ailleurs sévèrement sanctionné le cours du titre suite à ces annonces, mais c’est une -mauvaise- habitude qui avait le don d’exaspérer Jacques Aschenbroich par le passé), il n’en va pas de même pour le plan stratégique 2022 – 2025 présenté par Christophe Périllat qui a rappelé à l’ordre tous ceux qui chercheraient un porte-à-faux avec « les années Jacques Aschenbroich ». C’est à la fois un plan de continuité et d’accélération. Mais je fais partie du passé de Valeo et j’en suis fier », assène-t-il en rappelant ses vingt-deux ans de maison.

Le plan Move Up table sur une hypothèse de vive reprise de la production automobile mondiale en 2023-2024, scénario retenu par l’immense majorité des spécialistes, notamment ceux d’IHS Markit. Deux marchés sont au cœur de la stratégie : l’électrification des véhicules, qui représentera 200 milliards d’euros en 2025 et les Adas qui pèseront 120 milliards d’euros à cette même date.

Chez Valeo, toutes les pièces du puzzle sont sur la table et certaines sont déjà assemblées. Pour l’électrification, les pôles « Systèmes de propulsion » et « Systèmes thermiques » ; pour l’expansion des Adas et la réinvention de la vie à bord, le pôle « Systèmes Confort et Aides à la conduite » ; et pour l’éclairage tout autour et à l’intérieur du véhicule, le pôle « Systèmes de visibilité » (incluant donc les essuie-glaces intelligents).

Ne pas sous-estimer l'apport du 48V dans cette phase de transition

Pour le boom des voitures électriques, Christophe Périllat attend beaucoup du haut voltage qui va connaître une croissance annuelle moyenne de 17,5% jusqu’en 2030, mais aussi des solutions 48V (22% de croissance annuelle moyenne). « Ne sous-estimez pas le marché du 48V, qui pèsera 4 milliards en 2025. Ce n’est qu’une technologie de transition certes, mais elle a de belles années devant elle », souligne le dirigeant, en rappelant que cela ouvre aussi d’intéressantes perspectives de diversification au groupe (200 millions d’euros via les vélos et les scooters, 250 millions via les petits véhicules de type « rickshaws », et 500 millions d’euros pour les petits véhicules urbains, comme la Citroën AMI par exemple). Toujours dans le périmètre des véhicules électriques, les technologies e-thermal vont connaître une forte croissance, ce marché allant être multiplié par 2,5 d’ici 2025, à plus de 20 milliards d’euros.

Pour les Adas, la croissance annuelle moyenne est attendue à +15% jusqu’en 2025. Valeo est présent et maîtrise l’ensemble de la chaîne de valeur (différentes technologies de capteurs, computer hardware, software et applicatifs, solutions d’autonomisation de la conduite). Le groupe est particulièrement fier d’avoir misé sur les Lidar et estime avoir de l’avance technologique sur la concurrence, ce qui se répercute sur des prix de vente plus attractifs. Valeo a déjà équipé 160000 voitures de Lidar, un solide capital expérience avec des références dans le domaine des constructeurs premium (Daimler, Audi, Honda…).

Les jalons d'une démarche holistique

Enfin, Valeo mise sur l’expérience à bord des véhicules (head up display, connectivité, surfaces intelligentes, sécurité…), un segment qui doit lui rapporter 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025. Sans oublier le pôle « Lighting everywhere » souvent sous-estimé aux yeux de Christophe Périllat qui entend le remettre plus en avant. Surtout qu’il s’agit d’un marché sur lequel Valeo est leader, dans une configuration très concentrée, 4 équipementiers détenant 60% des parts du marché mondial (Magneti, Hella, Koito et Valeo donc). Ce pôle doit représenter 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025, avec une belle profitabilité de l’ordre de 15%.

Les chiffres clés du plan Move Up 2022 – 2025 de Valeo

2022

2025

CA (milliards d’euros)

19,2 - 20

27,5

Ebitda (en % du CA)

11,8% - 12,3%

14,5%

Marge opérationnelle (en % du CA)

3,2% - 3,7%

6,5%

Free cash flow (millions d’euros)

320

800 - 1000

Et Christophe Périllat de conclure en annonçant l’objectif de 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2030. La moitié de celui de Bosch mais de quoi prétendre au top 3 des équipementiers mondiaux.

Nous vous recommandons

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Vu sur les réseaux sociaux

Renault Group a quitté son siège de Boulogne-Billancourt

Installé Quai Alphonse-Le Gallo depuis 2000, le groupe automobile français a déménagé. Ses services sont provisoirement éclatés sur plusieurs sites franciliens.Cela avait été discrètement annoncé à l'automne dernier. Renault...

01/08/2022 | Economiegroupe Renault
« Le marché automobile se porte bien », selon Christophe Périllat (Valeo)

Entretien

« Le marché automobile se porte bien », selon Christophe Périllat (Valeo)

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

Plus d'articles