Valspar dopé par Sherwin-Williams

Fabio CROCCO
Valspar dopé par Sherwin-Williams

Valspar dopé par Sherwin-Williams

Désormais dans le giron de Sherwin-Williams, Valspar va profiter de moyens supplémentaires pour partir à la conquête du marché face à des fabricants premium bien installés.

Après être entré en Europe avec l’acquisition de Valspar, achat finalisé en juin 2017, l’industriel américain de la peinture Sherwin-Williams vient de révéler quelques points de sa stratégie qui seront appliqués au Vieux Continent.

Theo Wemmers, directeur général automotive de la région Europe, a confirmé que Valspar profiterait de la puissance du groupe mais avec « une intégration en douceur ». Le mariage rendra la position du groupe plus forte. Il permettra d’accélérer le développement de nouveaux produits et d’étendre le support technique.

L’industriel souhaite renforcer sa proximité avec ses clients distributeurs, notamment par la présence plus forte de technico-commerciaux sur le terrain. Il souhaite aussi apporter un plus fort support local et l’expertise d’un groupe. Les atouts pour conquérir de plus gros clients qu’actuellement.

« Nous sommes plus que de la peinture. Nous devons comprendre les défis auxquels nos clients sont confrontés et les aider à acquérir des compétences afin qu’ils fournissent des finitions correctes dès la première application », déclare Theo Wemmers. Dans ce sens, Sherwin-Williams lancera son programme de formation en ligne Rembrandt, plus ou moins personnalisable selon les entreprises.

Se renforcer sur la colorimétrie

Concrètement, le groupe souhaite proposer au marché des produits de haute technologie et profitables pour les professionnels. Au programme aussi : la mise à disposition d’une base de données colorimétriques étendue, avec un support mondial. La marque mettra sur le marché l’an prochain un nouveau spectrophotomètre, plus rapide et plus précis. L’outil de mesure de la couleur, connecté, sera doté d’un affichage digital.

Avec désormais quatre marques à son portefeuille : Debeer, Octoral, ProSpray (marque de moyenne gamme qui sera lancée en France l’an prochain) et Spralac (produits de préparation), Sherwin-Williams/Valspar souhaite faciliter les travaux tout en simplifiant la gestion des stocks.

Nous vous recommandons

Bons résultats 2021 pour Five Star déjà projeté sur 2022

Bons résultats 2021 pour Five Star déjà projeté sur 2022

Le réseau de carrosserie Five Star a encore étoffé son maillage territorial et compte désormais 540 adhérents, pour un chiffre d’affaires 2021 en progression de 7%. Grâce au déploiement de nouveaux accords, la croissance devrait...

Aniel Marketplace devient partenaire d'Assercar

Aniel Marketplace devient partenaire d'Assercar

Le Groupe Gueudet mise sur la cession de créance avec la FFC

Le Groupe Gueudet mise sur la cession de créance avec la FFC

En 2021 les coûts de réparation en carrosserie ont crû de 4,2 %

En 2021 les coûts de réparation en carrosserie ont crû de 4,2 %

Plus d'articles