Etude

Véhicule électrique : il est temps d’agir pour le Clepa

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Véhicule électrique : il est temps d’agir pour le Clepa

La transition vers l'électrique va bouleverser le marché de la rechange automobile.

Le Clepa, association européenne des équipementiers automobiles, vient de publier une étude portant sur l'impact de l’électrification au niveau du marché de la rechange automobile. Peu importe le scénario, le Clepa appelle au changement et dresse des pistes.

Le Clepa, association européenne des équipementiers automobiles, a travaillé, en collaboration avec le cabinet Roland Berger, sur l’impact de l’électrification sur l’aftermarket. Les auteurs de l'étude ont développé trois scénarios. Le plus avancé voit la mobilité électrique faire une percée rapide. Cela entraîne la part des véhicules électriques (ventes) à 82 % en 2030 et atteindre 100 % à partir de 2035.

Le scénario intermédiaire est basé sur les volontés actuelles. Dans celui-ci, les prix des matières premières nécessaires à la fabrication des batteries se stabilisent et une infrastructure de recharge adaptée est mise en place. En conséquence, la part des voitures électriques dans les ventes totales passe à 68 % d'ici à 2030 et atteint 100 % à partir de 2035.

Dans le scénario le moins progressif, les ventes de véhicules électriques sont impactées par divers vents contraires, notamment la hausse des coûts des matières premières pour les batteries. La part des voitures électriques dans les ventes totales de véhicules passera à 53 % en 2030 et à 96 % en 2035, avant d'atteindre 99 % en 2040.

Chute potentielle de 30 % des ventes de pièces de rechange

L’étude s’attend à ce que les véhicules électriques à batterie offrent un potentiel de vente d'environ 30 % inférieur pour les composants traditionnels du marché secondaire, par rapport aux véhicules à moteur à combustion interne.

Dans le premier scénario, une baisse de 12 % d'ici à 2035 et de 17 % d'ici à 2040 est prévue. Les catégories de produits les plus touchées sont le moteur à combustion interne et le groupe motopropulseur, où la demande chutera respectivement de 49 et 51 %. Dans le scénario intermédiaire, l'impact devrait être réduit à - 13 % d'ici à 2040.

De nouvelles opportunités

L'électrification ouvre également de nouvelles opportunités tout au long de la chaîne de valeur pour les différents fournisseurs de l'industrie. Les équipementiers, par exemple, peuvent réorienter leur portefeuille vers des composants spécifiques aux batteries, mais également étendre leur modèle commercial en reconditionnant ou en remettant à neuf des composants. Une autre opportunité est d'offrir des solutions de diagnostic et de reprogrammation des calculateurs pour soutenir les ateliers, en particulier avec le logiciel complexe et la gestion des données des véhicules électriques à batterie avec une nouvelle électronique. Un partenariat avec des spécialistes de la batterie peut aider à la fois le fournisseur traditionnel du marché secondaire et le spécialiste de la batterie.

« Il sera particulièrement important pour les acteurs de l’aftermarket de développer des capacités de remise à neuf et de réparation pour les systèmes de batterie, les moteurs électriques, les essieux électriques et l'électronique de puissance », commente Frank Schlehuber, consultant principal en affaires de marché au Clepa.

Les distributeurs pourront accompagner la gestion des composants en fin de vie, devenir fournisseurs de matériaux recyclés ou proposer leurs réseaux logistiques à de nouvelles clientèles. Et les ateliers ont la possibilité de se positionner comme des spécialistes du véhicule électrique à batterie et de proposer leurs services aux ateliers généralistes de leur région. Ils peuvent également proposer leurs services aux équipementiers à la recherche de partenaires d'ateliers IAM pour renforcer leur réseau de services.

« Pour les acteurs de l'après-vente automobile, planifier la transition vers l'électrification est une entreprise très complexe car de nombreux véhicules du parc seront encore équipés d'un moteur à combustion interne après 2035. Mais même si les véhicules électriques ne représentent actuellement que 0,8 % du parc automobile, les acteurs ont besoin de se repositionner maintenant pour assurer leur succès à l'avenir », conclut Hasmeet Kaur, partner chez Roland Berger.

Nous vous recommandons

AZ Energy expose à Equip Auto son offre de batteries

AZ Energy expose à Equip Auto son offre de batteries

Le spécialiste des piles en tous genres, AZ Energy, s’attaque à l’automobile. Il présentera à Equip Auto sa gamme de batteries proposées à des prix compétitifs.Peu connu sur le marché de l’automobile, le distributeur AZ Energy...

WD-40 lance une graisse haute performance

WD-40 lance une graisse haute performance

Gettygo célèbre ses 10 ans

Gettygo célèbre ses 10 ans

One-Too connecte la clé dynamométrique

One-Too connecte la clé dynamométrique

Plus d'articles