Ventes directes de voitures : la guerre ouverte de Tesla avec les concessionnaires

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ventes directes de voitures : la guerre ouverte de Tesla avec les concessionnaires

Dans plusieurs États des États-Unis, Tesla cherche à faire jouer le principe de libre concurrence pour imposer ses ventes directes et contourner les concessionnaires.

© Tesla

Tesla et Elon Musk multiplient les démarches juridiques pour infléchir la position de l’État de Louisiane, aux États-Unis, au sujet des ventes directes de voitures. Par le passé, Tesla a déjà affronté les autorités locales et les concessionnaires, dans le Michigan, par exemple.

Tesla a entamé des poursuites juridiques contre l’État de Louisiane, qui interdit la vente directe de voitures au client final, en dénonçant une pratique protectionniste et entravant la libre concurrence. Tesla veut briser le privilège des concessionnaires dans certains états des États-Unis et s’assurer que ses clients ne sont pas contraints d’aller dans des états voisins pour entretenir leur voiture.

Au nom de la libre concurrence

Tesla, qui traverse par ailleurs quelques turbulences, accuse l’État de Louisiane de violer la loi, notamment sous l’angle antitrust, c’est-à-dire du respect d’une libre et saine concurrence. L’interdiction des ventes directes date de 2017 et Tesla estime que ses activités en pâtissent, pour la vente, le leasing et l’après-vente.

À l’issue du procès, Tesla semble bien positionné car le procès-verbal pointe que « la liberté des consommateurs de Louisiane a été trop réduite par une régulation d’État protectionniste, anti-concurrence et inefficace ».

Tesla et la jurisprudence « Michigan »

Les dirigeants de Tesla accusaient les concessionnaires, leur association et un organisme professionnel (Motor vehicle commission) de faire barrage de manière illégale au business de Tesla dans l’État de Louisiane.

Rappelons qu’en 2016, Tesla avait mené des actions similaires sur l’interdiction des ventes directes dans le Michigan et que la marque avait obtenu gain de cause en 2020. Elle avait alors créé une filiale pour piloter ses activités, court-circuitant les concessionnaires locaux.

(avec Reuters)

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles