Ventes en mai : – 50 % pour le VN, – 34 % pour le VO

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

Ventes en mai : – 50 % pour le VN, – 34 % pour le VO

Ventes en mai : – 50 % pour le VN, – 34 % pour le VO

Malgré un mois de mai en forte baisse, on note une reprise significative des ventes de véhicules neufs comme d’occasion.

Après le 11 mai, les ventes de voitures neuves, qui étaient quasi à l’arrêt avec environ 1 500 immatriculations journalières la dernière semaine de confinement, s’accélèrent avec 4 500 unités enregistrées quotidiennement du 12 au 15 mai. Le 19 mai dernier, plus de 7 000 immatriculations ont été enregistrées, soit presque des niveaux d’avant-crise.

Néanmoins, par rapport à 2019, le mois de mai, en partie confiné, affiche une baisse de 50 % (96 323 véhicules) après celles de 72 % et 89 % respectivement en mars et avril.

Les ménages et les sociétés ont participé à la reprise avec des demandes en baisse respectivement de 35 % et 44 %. Les canaux tactiques d’immatriculations internes au secteur restent, eux, au plus bas. Notamment la location courte durée, encore à – 78 % en mai. Ce marché, qui pesait 22 % du total en mai 2019, ne représente plus que 9 % du total en mai 2020. Les ventes de voitures de démonstration sont en phase avec le marché, à – 56 %.

Le bilan des cinq premiers mois de l’année fait état d’un recul de 48,5 %, avec – 49 % pour les achats des ménages, – 37 % pour les sociétés, – 48 % pour les véhicules de démonstration et – 62 % pour la préoccupante location courte durée.

La part de l’électrique a reculé à 4,3 % du marché en mai (4 112 immatriculations contre 2 736 en mai 2019) après avoir atteint 5,8 % en avril. Sur l’année, à fin mai, la poussée reste réelle avec un poids du véhicule 100 % électrique de 6,5 %. L’hybride et l’hybride rechargeable ont gagné du terrain en mai avec de belles pénétrations de 9,3 % et 3,2 %.

Côté VO, les constantes sont un peu meilleures. Le marché, qui avait reculé de 35 % et 77 % en mars et avril, se rétablit partiellement en ne décrochant que de 34 % en mai dernier. Les VO récents de moins de 1 an s’en sortent mieux avec – 25 %. Tout comme les plus anciens VO, encore meilleur marché : – 21 % pour les plus de 15 ans.

« Nombre de clients, décidés et engagés avant le confinement, étaient dans les starting-blocks. Ils ont été les premiers à se rendre en concession. Rien n’indique que la dynamique est structurellement et durablement installée. Les intentions d’achat sortent dégradées du confinement. Le plan de soutien influera principalement sur la structure et l’évolution à moyen terme du marché. Mais il ne durera que jusqu’au 31 décembre… Pour le reste et l’essentiel du marché et des stocks, le plan ne prévoit qu’une enveloppe de 200 000 opérations. Beaucoup profiteront de l’effet d’aubaine, si bien que l’effet net ne représentera que quelques dizaines de milliers d’unités. Nous n’améliorerons donc pas ou peu notre pronostic du marché neuf 2020. Il indique aujourd’hui un recul supérieur à 20 %. Soit environ pour 1,75 million d’immatriculations contre 2,2 l’an passé. Notre scénario central reste aussi celui d’un rebond de 15 % en 2021 », commentent les experts d’Autoways.

Nous vous recommandons

La calibration des ADAS doit passer par l’atelier

La calibration des ADAS doit passer par l’atelier

Rares sont aujourd’hui les fabricants d’équipement de garage qui n’intègrent pas à leur catalogue un matériel de contrôle et de calibration des ADAS. Certains d’entre eux, plus rares, proposent sur le marché ce type de...

14/01/2022 | Après-venteOutillage
Renault rassure les places de marché

Renault rassure les places de marché

Nokian se donne les moyens de sortir de la route

Nokian se donne les moyens de sortir de la route

Speedy souhaite doubler son maillage au Maroc d'ici 2025

Speedy souhaite doubler son maillage au Maroc d'ici 2025

Plus d'articles