Veolia veut produire du biocarburant neutre en CO2

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

, ,
Veolia veut produire du biocarburant neutre en CO2

L'usine Veolia en Finlande va produire du biocarburant neutre en CO2 à partir de 2024.

© Veolia

Veolia annonce le développement d'une usine de bioraffinerie afin de produire du bio-méthanol neutre en CO2. À partir d'une usine de production de pâte à papier, l'entreprise compte produire 2 millions de tonnes de biocarburants à partir de 2024. 

Veolia lance le plus grand projet au monde de bioraffinerie produisant du bio-méthanol neutre en CO2 à partir d’une usine de production de pâte à papier, située en Finlande. Le projet permet de révéler le potentiel de cette source alternative de matière première pour la fabrication de biocarburants, presque entièrement inexplorée à ce jour.

12 000 tonnes de biocarburants produits à partir de 2024

La raffinerie, détenue et exploitée par Veolia, sera adjacente et partiellement intégrée à l’usine d'Äänekoski de Metsä Fibre, en Finlande. Avec une capacité de production annuelle de 12 000 tonnes et une mise en service prévue en 2024, l’usine permettra une réduction des émissions de CO2 allant jusqu’à 30 000 tonnes annuelles. L’investissement de 50 millions d’euros est subventionné par le ministère finlandais de l’Économie et de l’Emploi.

Développée en étroite collaboration avec Metsä Fibre, plus grand producteur mondial de pâte à papier marchande et fabricant mondial de bois scié, la raffinerie s’appuiera sur un concept innovant de Veolia pour produire à échelle industrielle, du bio-méthanol commercial issu de bioproduits, en intégrant en toute sécurité dans le processus de production de pâte à papier un procédé de raffinage du méthanol sulfaté brut.

Une nouvelle solution neutre en CO2 pour le zéro carbone en 2050

Au même titre que les carburants synthétiques qui se développent, ce projet va en soutien des ambitions européennes de décarbonation du Green Deal pour le transport, car le bio-méthanol de qualité industrielle, neutre en CO2, représente une nouvelle source de carburant durable pour remplacer les combustibles fossiles.

« Notre projet de bioraffinerie avec Metsä Fibre s’inscrit dans la stratégie de Veolia visant à développer des boucles énergétiques locales, en faveur de la décarbonisation et de l’autonomie énergétique, déclare Estelle Brachlianoff, directrice générale adjointe en charge des opérations de Veolia. L’avantage de notre concept industriel est qu’il est reproductible dans environ 80 % des usines de pâte à papier dans le monde. Il permet de générer localement une matière première supplémentaire, un bio-méthanol neutre en CO2 pour biocarburant, avec un potentiel de production estimé à 2 millions de tonnes. »

Nous vous recommandons

Zeway ouvre une 41e station d’échange de batteries électriques

Zeway ouvre une 41e station d’échange de batteries électriques

La marque de scooter électrique Zeway et son partenaire Certas Energy viennent d’inaugurer une nouvelle station d'échange de batteries à Paris, dans le quinzième arrondissement, à proximité d’Issy-les-Moulineaux, un périmètre qui...

LeasePlan met le cap sur la location moyenne durée

LeasePlan met le cap sur la location moyenne durée

Élisabeth Borne nommée Première ministre : qu’est-ce que cela augure pour le monde automobile ?

Élisabeth Borne nommée Première ministre : qu’est-ce que cela augure pour le monde automobile ?

« L’offre de mobilité électrique ne sera pas la même dans les territoires ruraux », prédit Guillaume Larroque (TotalEnergies)

Entretien

« L’offre de mobilité électrique ne sera pas la même dans les territoires ruraux », prédit Guillaume Larroque (TotalEnergies)

Plus d'articles