Verdissement : 1 artisan sur 2 est intéressé par le rétrofit

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Verdissement : 1 artisan sur 2 est intéressé par le rétrofit

© Thibaud Chevallier / Planimonteur

Mapa Assurances, qui travaille principalement avec les artisans et les commerçants de l’alimentaire, a réalisé un sondage auprès de ses clients pour savoir quelles solutions de mobilité ils envisageaient pour pouvoir continuer à travailler malgré le déploiement des ZFE, en se focalisant sur le rétrofit. 

Alors que les ZFE vont se multiplier en France d’ici à 2025, les artisans et les commerçants de l'alimentation sont confrontés à une urgence économique et doivent trouver des solutions pour pouvoir continuer à travailler. En effet, leurs véhicules utilitaires, qui constituent leur outil de travail, ne pourront plus circuler dans les ZFE alors qu'ils sont souvent spécialement équipés et en parfait état de marche : 35 % d'entre eux possèdent des véhicules catalogués parmi « les plus polluants » et déjà interdits de circuler dans les ZFE (Crit'Air 4 et 5) ou qui vont l'être à partir de juillet 2022 (Crit'Air 3).

Cherchant des solutions à des coûts maîtrisés, Mapa Assurances a identifié que sur près de 36 700 contrats d'assurance automobile analysés, plus de 18 000 véhicules répondent aux critères réglementaires et industriels du rétrofit électrique. L’idée d’un sondage, en partenariat avec le spécialiste REV Mobilities (Retrofuture Electric Vehicles), est donc née pour prendre le pouls des professionnels des métiers de bouche face à cette solution.

L'enquête réalisée sur un échantillon de sociétaires déjà concernés par la ZFE en vigueur dans le secteur du Grand Paris à l'intérieur de l'A86, a révélé que seulement 3 % d'entre eux connaissent la solution de rétrofit des véhicules. Pourtant, 29,5 % des sociétaires sondés sont déjà sous le coup d’une interdiction de circulation dans la ZFE du Grand Paris et 59 % d’entre eux le seront au 1er juillet 2022.

Malgré une méconnaissance du sujet, ils sont 46 % à être intéressés par le rétrofit après en avoir pris connaissance, les sociétaires aux véhicules déjà interdits étant naturellement les plus intéressés. Et si 46 % des sociétaires de Mapa Assurances se déclarent intéressés par le rétrofit, 22 % souhaitent d’ores et déjà être recontactés directement par la Mapa avec une offre concrète.

Dès lors, la Mapa et REV Mobilities annoncent qu’ils vont créer une offre spéciale pour les artisans et les commerçants, avec l'objectif de proposer 500 véhicules utilitaires dans les vingt-quatre prochains mois.

Nous vous recommandons

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Comment le rétrofit participe à l’électrification des parcs

Légalement autorisée depuis mars 2020, la pratique du rétrofit - c'est-à-dire la transformation d'un véhicule thermique en véhicule électrique - commence à séduire entreprises comme collectivités. Retours d'expérience avec...

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

Stationnement : Indigo accélère son déploiement de parkings vélos sécurisés

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

VelyVelo imagine un véhicule hybride, entre vélo et scooter, pour la livraison du dernier kilomètre

Plus d'articles