Verkor opère une levée de fonds de 100 millions d'euros

Clotilde Gaillard

Sujets relatifs :

, ,
Verkor opère une levée de fonds de 100 millions d'euros

Verkor opère une levée de fonds de 100 millions d'euros

Moins d’un an après sa création, la start-up grenobloise annonce avoir levé plus de 100 millions d’euros. Menée par EQT Ventures et Renault Group, cette opération lui permettra de construire un centre d’innovation dans le domaine des batteries, en France.

Structurée autour d’EQT Ventures et de Renault Group, avec qui Verkor a récemment conclu la signature d’un partenariat prévoyant la fourniture d’au moins 10 GWh par an pour ses véhicules de segments C et supérieurs, cette levée de fonds va porter la jeune pousse à un nouvel échelon d’influence. D’autant que Verkor a aussi pu compter sur la participation du gouvernement français et de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour cause, comme le justifie Agnès Pannier-Runacher, « alors que la filière automobile fait face à des enjeux sans précédents, les investissements d’aujourd’hui sont les emplois de demain. Nous avons donc décidé d’accompagner Verkor dans son développement en lui apportant un soutien dans le cadre du Comité d’orientation de la recherche automobile et les mobilités (Coram), financé grâce au Programme d’investissement d’avenir (PIA) », justifie la ministre déléguée chargée de l’Industrie.

JPEG - 55.7 ko

Visant à accompagner l’expansion de Verkor, et en particulier le déploiement d’un Verkor Innovation Centre (VIC) où des cellules et des modules de batterie seront conçus pour atteindre les objectifs de neutralité carbone de l’Europe, cette campagne de financement a également rassemblé des actionnaires comme le groupe IDEC, Schneider Electric, Capgemini, Arkema, Tokai COBEX et le Fonds de modernisation écologique des transports (FMET) géré par Demeter. Autant de participants qui feront bénéficier à Verkor de leur expertise industrielle, dans le secteur des matériaux spécialisés haute performance et bas carbone notamment.

Un VIC qui devrait sortir de terre fin 2022

Désireux de bâtir une filière batterie compétitive, durable et locale en Europe, l’entreprise Verkor et ses associés pourront ainsi voir se concrétiser le lancement d’un centre de R&D avancé ainsi qu’une ligne pilote de cellules de batterie haute performance entièrement digitale en 2022, ou encore le prototypage de modules, des installations de test et la mise en place de formations pour faire émerger une nouvelle génération d’ingénieurs et de techniciens. Se voulant modèle d’excellence, de compétitivité et d’utilisation des ressources, ce projet – ambitionnant une capacité de production de batteries de 50 GWh d’ici à 2030 – sera intégré à la Gigafactory de Verkor dès 2024.

« La transition énergétique mondiale vers la neutralité carbone nécessite une vision audacieuse et l’excellence en matière d’innovation et d’exécution », rappelle Grégory Bernstein, directeur d’investissement chez EQT Ventures. Par conséquent, « notre nouvelle structure actionnariale reflète totalement notre ambition : Une maîtrise complète de la chaîne de valeur des batteries, s’appuyant sur nos points d’excellence et permettant l’enrichissement mutuel de nos expertises », complète Benoit Lemaignan, CEO de Verkor.

Nous vous recommandons

Stellantis : Peugeot sera une marque 100 % électrique en 2030

Stellantis : Peugeot sera une marque 100 % électrique en 2030

Linda Jackson, patronne de la marque Peugeot, a confirmé le positionnement du constructeur français pour les prochaines années.Peugeot ne commercialisera plus que des véhicules 100 % électriques à l’horizon 2030. Une orientation...

08/12/2021 | Vie des marquesFleet
Les centres Points S et 1807 Lacharette font cause commune

Les centres Points S et 1807 Lacharette font cause commune

L’introduction en Bourse de Toosla est actée !

L’introduction en Bourse de Toosla est actée !

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Reportage

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Plus d'articles