Entretien

« Viasat Connect veut devenir le Darty de la télématique »

« Viasat Connect veut devenir le Darty de la télématique »

Stephane Penlae, DG de Viasat Connect France.

© Viasat Connect France

Viasat Connect revient de loin ! La marque, anciennement connue sous le nom de Locster, a connu plusieurs années compliquées, avec d’importantes pertes financières, avant d’être rachetée en 2017 par le groupe italien Viasat. Un rachat qui a finalement mené le télématicien a adopter, en avril 2020, une nouvelle identité en devenant Viasat Connect.

« Cette opération fait notre force aujourd’hui : nous sommes à la fois une PME, avec tous les avantages que nos clients y trouvent, mais nous avons aussi les moyens d’investir avec le soutien d’un groupe solide et pérenne, explique Stéphane Penlae, directeur général de la filiale française. Actuellement, Viasat Connect se porte très bien, avec une situation rentable depuis 2018. La machine est sur de bons rails grâce à un business model qui s’appuie sur des petits parcs, ce qui est normal parce que la France est majoritairement composée de TPE-PME, mais aussi de gros clients, dont 5 % d’entre eux nous permettent de réaliser 35 % de notre chiffre d’affaires. Nous fonctionnons en mode locatif : le matériel reste notre propriété et le client paie un service », détaille Stéphane Penlae. L’entreprise française fait désormais partie d’une business unit qui partage des outils communs. Elle prévoit ainsi le lancement de plusieurs produits développés par d’autres filiales du groupe, toujours dans l’objectif d’accompagner au mieux ses clients flottes.

Nouveautés à venir

Pour continuer à voir son chiffre d’affaires évoluer, Viasat Connect est donc allé faire son marché dans les différentes filiales du groupe auquel le télématicien appartient. À côté des solutions déjà disponibles (ViaFleet pour la gestion de flotte VL/VU et PL, Vektor – anciennement Aidoo – pour la gestion des interventions sur le terrain et Securysat pour la gestion des actifs), d’autres logiciels devraient arriver sur le marché français prochainement. « Plusieurs outils pourraient intéresser nos clients comme la BluBox développée en Italie pour lutter contre le vol des véhicules, Viasat Lock développé en Angleterre pour prévenir le vol des vélos, ou encore Viasat Moto pour prévenir du vol et analyser les éventuels accidents des motards, précise Stéphane Penlae. De grosses évolutions sont attendues aussi en télématique pour enrichir nos outils existants avec des fonctions d’éco-conduite, un module de gestion de parc allégé ou encore la gestion de la température par Bluetooth des véhicules frigorifiques. Pour nos clients, qui recherchent davantage de service comme une gestion de flotte complète ou encore la mise en place de l’autopartage, nous négocions des accords avec des partenaires comme Chevin ou encore Openfleet ». Viasat Connect annonce également la refonte de sa plateforme ViaFleet, pour une interface ergonomique et intuitive qui sera lancée en décembre. Elle prévoit également de donner un nouveau souffle à son produit ViaStart, qui permet à chacun de s’équiper très facilement de la télématique avec un boîtier à monter soi-même. « Ce produit renaîtra de ces cendres en janvier 2022 avec une plateforme e-commerce dédiée et un paiement "pay as your use" à 30 centimes par jour pour un maximum de 8 euros par mois », précise le directeur général.

Référence qualité

Sur ce marché encore mineur en France mais très disputé de la télématique, Viasat Connect entend aussi se démarquer en devenant « la référence qualité à tous les niveaux : les solutions, le service et la communication ». En d’autres termes, le télématicien français veut « devenir le Darty de la télématique », assure Stéphane Penlae. « Cette enseigne a prospéré et grandi par le contrat de confiance et une bonne réputation sur le service après-vente. C’est sur ce même créneau que nous travaillons, explique-t-il. Nous avons fait en sorte de développer notre service client en France, sur notre siège à Montauban. Il est composé d’une équipe de sept personnes certifiée ISO 18295. Nous nous engageons à répondre à nos clients dans les 15 secondes et à régler leur problème dès le premier appel dans 85 % des cas. Nous avons également à cœur d’assurer un suivi particulier pour chacun d’entre eux. » Le télématicien français a également adhéré au réseau Plus que pro, un label pour identifier les entreprises qualitatives recommandées par leurs clients. Enfin, Viasat Connect a entamé un gros chantier RSE qui devrait prendre échéance en 2022. « Nous essayons de faire les choses bien à tous les niveaux et nous nous sommes notamment engagés à renouveler notre flotte en hybride, simple et rechargeable, dans un premier temps avec pour ambition de passer ensuite à l’hydrogène », conclut Stéphane Penlae.

Viasat Connect France en chiffres clés

  • 2 500 clients de 2 à 450 véhicules
  • 25 000 véhicules équipés
  • Projection CA 2021: 4,6 millions d’euros
  • 35 collaborateurs
  • Siège à Montauban

Nous vous recommandons

PayByPhone prend le virage flotte

PayByPhone prend le virage flotte

L'application de paiement de stationnement compte séduire les entreprises en mal de place de parking avec une offre Business spécifique.Forte d’une présence dans 215 villes de France et d’une croissance constante depuis son lancement...

#CONNECTfleet Awards : découvrez les lauréats !

#CONNECTfleet Awards : découvrez les lauréats !

« Watéa by Michelin, c'est un abonnement clé en main à la mobilité propre »

Entretien

« Watéa by Michelin, c'est un abonnement clé en main à la mobilité propre »

Le verdissement de la flotte d’équipements de Point.P se poursuit

Le verdissement de la flotte d’équipements de Point.P se poursuit

Plus d'articles