[Vidéo] Essai – Audi A4 Avant : le break chic et musclé

Sujets relatifs :

, ,
[Vidéo] Essai – Audi A4 Avant : le break chic et musclé

[Vidéo] Essai – Audi A4 Avant : le break chic et musclé

La berline familiale d’Audi se renouvelle (partiellement) en cette rentrée 2019. Si la palette de motorisations évolue peu, le style se muscle davantage pour coller aux dernières productions maison.

Lancée en 2015, la cinquième génération d’Audi A4 a rapidement trouvé son public, essentiellement constitué de professionnels. L’an dernier, sur les 5 607 exemplaires immatriculés en France, 2 897 l’ont été en flottes.

Face à la déferlante des SUV et au rajeunissement programmé ou déjà effectué de ses principales concurrentes – les BMW Série 3 et Mercedes-Benz Classe C –, la firme d’Ingolstadt se devait de réagir. C’est désormais chose faite avec le lancement de cette version restylée, dont les modifications se remarquent assez vite.

>> À lire aussi : [Vidéo] Essai – Audi e-Tron : vers un élevage en batteries

« La calandre Singleframe est plus large et plus plate. Des lignes horizontales soulignent la largeur du véhicule », nous apprend-on chez Audi. Ce qui frappe le plus est la nouvelle signature lumineuse avant et arrière qui rappelle celle apparue sur la petite A1.

Les TDI restent rois

À l’intérieur, peu de changements à signaler. Le Virtual Cockpit évolue et s’adjoint les services (optionnels) d’un affichage tête haute très lisible. La grande nouveauté réside dans le système d’infotainment de 10,1 pouces, désormais tactile.

Sous le capot, l’A4 reconduit des mécaniques bien connues. L’offre essence développe de 150 à 245 chevaux, tandis qu’en diesel les puissances s’échelonnent de 136 à 347 chevaux. À noter que toutes les versions essence reçoivent une micro-hybridation 12 volts, alors que les moteurs les plus performants sont couplés à des systèmes 48 volts.

>> À lire aussi : Audi Q3 Sportback : les anneaux cèdent à la mode du SUV coupé

Pour notre essai, nous avons choisi le modèle cœur de gamme par excellence : une Audi A4 Avant 35 TDI développant 163 chevaux. Si le bruit du 2.0 l TDI est encore trop présent, cette mécanique séduit par sa polyvalence et son couple disponible assez tôt. L’étonnante légèreté du break et sa direction précise peuvent surprendre mais font de ce véhicule un compagnon idéal pour les longs trajets. Côté finances, les tarifs évoluent en douceur avec ce restylage (environ 1 000 euros de plus) tout en restant en deçà de ceux de la concurrence.

Nous vous recommandons

Une concurrente catalane pour la Citroën Ami

Une concurrente catalane pour la Citroën Ami

Réputé pour ses scooters électriques, le constructeur espagnol Silence envisage une percée sur le marché des petites citadines biplace et branchées avec son modèle S04 démarrant à 7 500 euros.Le célèbre quadicycle de la marque aux...

26/10/2021 | SeatCitroen
Essai - Mercedes-Benz Citan : une défense sans concession de l’Étoile

Vidéo

Essai - Mercedes-Benz Citan : une défense sans concession de l’Étoile

BMW Motorrad présente la déclinaison "police" de ses CE 04 et F 900 XR

BMW Motorrad présente la déclinaison "police" de ses CE 04 et F 900 XR

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Plus d'articles