Vidéo

Essai - Dacia Duster : fidèle à lui-même

Sujets relatifs :

, ,
Essai - Dacia Duster : fidèle à lui-même

[Vidéo] Essai - Dacia Duster : fidèle à lui-même

Modèle iconique du constructeur roumain, le Duster s’offre un restylage de mi-carrière et profite de légères améliorations qui renforcent sa polyvalence.

La deuxième génération du Duster adopte les codes stylistiques de la nouvelle identité visuelle Dacia présentés sur les nouvelles Sandero, Sandero Stepway et Logan, sans pour autant déjà arborer le nouveau logo du constructeur. Les changements n’ont donc rien de révolutionnaires mais attireront l’œil des connaisseurs. Les optiques intègrent un éclairage diurne en Y. Une nouvelle forme dont les reliefs 3D de la nouvelle grille de calandre chromée sont inspirés. Le becquet arrière et les jantes en alliage 16 et 17 pouces ont été redessinés et travaillés en soufflerie. Une évolution stylistique qui permet au SUV de gagner en aérodynamisme pour une efficience accrue : jusqu’à 5,8 g de CO2 sur la version quatre roues motrices. À l’intérieur, la grande nouveauté est l’adoption d’un écran multimédia 8 pouces, n’impactant pas le dessin de la planche de bord toujours agréable avec ses matériaux simples. Enfin, les sièges avant profitent des appuie-têtes provenant de la Clio et un rangement entre les deux sièges fait son apparition.

La boîte auto fait son retour

En parallèle de l’évolution stylistique, la gamme de motorisations du Duster a été renouvelée. Toujours dans l’objectif d’offrir une grande polyvalence au niveau des usages, la version ECO-G 100 voit son réservoir GPL augmenter de près de 50 % (à 49,8 litres) et la boîte automatique EDC 6 rapports fait son retour sur le TCe 150 en deux roues motrices. Une bonne nouvelle pour cette version que nous avons pu essayer. Ce quatre cylindres 1.3 l n’est pas une nouveauté mais son association avec la boîte EDC est un vrai plus. Au volant, les accélérations sont toniques et la conduite fait preuve de souplesse. Côté consommation, lors de notre essai, la moyenne s’est affichée à 7,3 l/100 km. Un résultat tout à fait raisonnable. On regrettera toutefois l’absence de certaines aides à la conduite mais il faut avouer que ce n’est pas sur ce créneau que le modèle est attendu. Ainsi, malgré des tarifs en légère hausse auxquels il faudra ajouter un malus, le Duster reste une proposition intéressante sur le marché.

Retrouvez l’intégralité de cet essai dans le numéro d’octobre 2021 de L’Automobile & L’Entreprise

Nous vous recommandons

Une concurrente catalane pour la Citroën Ami

Une concurrente catalane pour la Citroën Ami

Réputé pour ses scooters électriques, le constructeur espagnol Silence envisage une percée sur le marché des petites citadines biplace et branchées avec son modèle S04 démarrant à 7 500 euros.Le célèbre quadicycle de la marque aux...

26/10/2021 | SeatCitroen
Essai - Mercedes-Benz Citan : une défense sans concession de l’Étoile

Vidéo

Essai - Mercedes-Benz Citan : une défense sans concession de l’Étoile

BMW Motorrad présente la déclinaison "police" de ses CE 04 et F 900 XR

BMW Motorrad présente la déclinaison "police" de ses CE 04 et F 900 XR

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Plus d'articles