[Vidéo] Essai - Hyundai i20 : l'allié urbain

Clotilde Gaillard

Sujets relatifs :

, ,
[Vidéo] Essai - Hyundai i20 : l'allié urbain

[Vidéo] Essai - Hyundai i20 : l'allié urbain

Rupture stylistique et technique radicale pour la troisième génération de l’i20. Nouveau design, nouvelle plate-forme, nouveau moteur mild-hybrid… La citadine de Hyundai, se métamorphose pour mieux s’imposer sur l’un des segments les plus concurrentiels. Pari gagné ?

Avec 60 % des ventes de voitures en France, le créneau des citadines intéresse de nombreux constructeurs automobiles. Et, sur un marché dominé par la Renault Clio ou la Peugeot 208, il faut proposer de vrais atouts pour parvenir à se démarquer. C’est dans cette optique que Hyundai a entièrement revu la copie de son i20 en lui affublant une nouvelle carrosserie plus dynamique et une motorisation hybride 48V.

Esthétiquement, la nouvelle i20 – troisième modèle le plus diffusé de la marque dans l’Hexagone – adopte le nouveau langage stylistique du constructeur coréen, le "Sensuous Sportiness" associant sensualité et sportivité. En somme, ses lignes délaissent leur adorable galbé pour des esquisses marquées et un design plus anguleux. Sa calandre, elle, s’écoule en cascade et intègre des phares au dessin plus incisif. Une modernité appréciable qui se retrouve dans l’habitacle de la citadine. Si l’ensemble des matériaux ne sont peut-être pas nobles, leur conception et leur disposition offre un rendu harmonieux. Incrusté dans la planche de bord et légèrement orienté vers le conducteur, l’écran central de plus de 10 pouces contribue à l’équilibre épuré de cet intérieur. On regrette toutefois que cette dalle tactile, dotée de menus clairs et de services lisibles, ne soit pas disponibles sur la version Initia de base.

© Hyundai

Coté rangements, l’espace réduit les rend certes moins nombreux mais finalement fonctionnels. Un confort que l’on retrouve dans la qualité d’assise des sièges avant et dans l’éclairage d’ambiance – seulement sur les finitions Creative et Executive – qui s’avère bien pratique en conduite nocturne. Avec une banquette rabattable 60/40 et un volume de coffre de 352 l, la nouvelle i20 apporte plus de transportabilité qu’il n’y paraît. Dans cette effusion de praticité, on note toutefois un bémol : les commandes au volant sont en effet quelque peu complexes à apprivoiser et manquent de certains boutons comme le changement des chaînes de radio.

Fiable mais pas frugale

Sous son capot, ne cherchez pas : il n’y a pas une goutte de diesel. Uniquement proposé en essence, la i20 embarque un moteur 4 cylindres essence 1.2 de 84 ch ou un moteur 3 cylindres de 1.0 l de cylindrée développant une puissance de 100 ch. Sur ce dernier, se greffe un alterno-démarreur de 10 kW, soit une technologie d’hybridation légère lui permettant d’échapper au malus que le bloc de 84 ch se voit imposer.

© Hyundai

Toutefois, un roulage en mode 100 % électrique n’est pas permis et le fonctionnement de ce système de récupération d’énergie au freinage se révèle quasi imperceptible. Sur un trajet comportant à la fois de la circulation urbaine et des voies rapides, on enregistre même des consommations avoisinant les 7 l /100 km : plutôt gourmande ! Certes, le mode éco vous fera peut-être gagner 1 l/100 km mais cela reste beaucoup pour un petit gabarit. En somme, ne soyons pas dupes : l’emploi de l’hybride 48V a surtout des vertus fiscales, permettant au constructeur d’abaisser ses émissions de CO2.

© Hyundai

Si la nouvelle Hyundai i20 ne brille pas par ses performances énergétiques, elle marque cependant des points du point de vue sécuritaire. La citadine dispose en effet d’un panel d’équipements et d’aides à la conduite efficaces, pour beaucoup de série, à l’image de l’allumage automatique des feux de croisement, de l’assistance active au maintien de voie, du système de détection de fatigue du conducteur ou encore de la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse.

Des assistants de circulation qui la rende particulièrement maniable mais ne permettent malheureusement pas d’oublier que les suspensions manquent de souplesse et que les bruits de roulements sont omniprésents. Reste à voir si les tarifs abordables de la i20, compris entre 15 950 et 25 300 euros, ainsi qu’une garantie non-négligeable de 5 ans, seront suffisants pour compenser les petits couacs de cette sympathique coréenne.

Nous vous recommandons

Essai - Mercedes-Benz Citan : une défense sans concession de l’Étoile

Vidéo

Essai - Mercedes-Benz Citan : une défense sans concession de l’Étoile

La nouvelle génération du Citan, le mini-fourgon de Mercedes-Benz Vans, a été conçue « à deux », avec Renault. Pour faire la différence avec le Kangoo, le constructeur allemand avait besoin que l’on retrouve, dans le confort, dans...

BMW Motorrad présente la déclinaison "police" de ses CE 04 et F 900 XR

BMW Motorrad présente la déclinaison "police" de ses CE 04 et F 900 XR

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Le carrossier Kollé transforme le Renault Express Van en pick-up

Essai - Volkswagen Arteon Shooting Brake : business class

Vidéo

Essai - Volkswagen Arteon Shooting Brake : business class

Plus d'articles