[Vidéo] Essai – Mercedes GLC 300 4Matic : grand train

Jean-Philippe Arrouet

Sujets relatifs :

, ,
[Vidéo] Essai – Mercedes GLC 300 4Matic : grand train

[Vidéo] Essai – Mercedes GLC 300 4Matic : grand train

En retouchant son GLC, Mercedes lui fait bénéficier de nouvelles technologies, de motorisations plus sobres et d’une suspension adaptative. Presque un sans-faute.

Quelques inserts chromés et des projecteurs LED redessinés trahissent cette nouvelle version. Mercedes a conservé les lignes appréciées de ce SUV. L’essentiel des changements est à l’intérieur. À bord, exit l’instrumentation analogique. Elle laisse place à un combiné digital, bien lisible, que complète l’écran de 10,25 pouces sur la console centrale. Le tout se commande par le Touchpad. Un progrès qui demandera une adaptation avant de retrouver la même agilité qu’avec l’ancien bouton. De même pour le volant multifonction.

>> À lire aussi : [Vidéo] Essai - Mercedes-Benz Classe A Berline : les flottes en ligne de mire

En ce qui concerne la sécurité, le GLC ne lésine pas avec, entre autres, un assistant de régulation de distance intelligent, capable d’écarter le véhicule pour laisser passer les secours, et un freinage automatique d’urgence détectant le risque de collision frontale avec des véhicules venant en sens inverse.

Calme et volupté

Pour animer les 1 800 kg du SUV, Mercedes propose, en alternative au diesel, un moteur essence qui fait jeu égal. Les ingénieurs de Stuttgart ont multiplié les innovations pour alléger la consommation et les émissions de CO2 : micro-hybridation 48 volts, calage variable des soupapes, double circuit de refroidissement, cylindres déformables à chaud. En prime, un système de récupération d’énergie libère une puissance d’appoint, utile pour sécuriser un dépassement. Sur route, ce quatre cylindres offre une onctuosité proche de celle d’un six cylindres et un couple qui ne désespérera pas les tenants du diesel.

>> À lire aussi : [Vidéo] Essai - Mercedes-Benz GLE : le SUV de la démesure

Le résultat est d’autant plus convaincant que la boîte G-Tronic à neuf rapports en tire le meilleur parti en fonction du sélecteur de conduite. En mode « sport+ » ou « confort », ce véhicule à quatre roues motrices n’est jamais pris en défaut. Grâce au Dynamic Body Control, les suspensions s’adaptent constamment à la conduite et à l’état de la chaussée. Ce qui fait du Mercedes GLC 2019 un excellent voyageur, tout-terrain mais toujours confortable.

Nous vous recommandons

Essai - Volkswagen Arteon Shooting Brake : business class

Vidéo

Essai - Volkswagen Arteon Shooting Brake : business class

Grande berline, l’Arteon se décline désormais en break de chasse. Un véhicule statutaire, au design travaillé, qui séduit par sa palette de motorisations thermiques ou hybride rechargeable comme ici.Présent dans la gamme Volkswagen...

18/10/2021 | VéhiculesEssais
L'heure du restylage a sonné pour la Ford Focus

L'heure du restylage a sonné pour la Ford Focus

La gamme de SUV Volkswagen se renforce avec le Taigo

La gamme de SUV Volkswagen se renforce avec le Taigo

Hyvia by Renault ouvre un nouveau chapitre pour ses VUL à hydrogène

Hyvia by Renault ouvre un nouveau chapitre pour ses VUL à hydrogène

Plus d'articles