[Vidéo] Essai - Opel Grandland Hybrid : relooking extrême

Jean-Philippe Arrouet

Sujets relatifs :

, ,
[Vidéo] Essai - Opel Grandland Hybrid : relooking extrême

[Vidéo] Essai - Opel Grandland Hybrid : relooking extrême

Trop sage le Grandland X ? La nouvelle version perd son X mais gagne en audace avec un style différenciant et réussi.

Sur le segment des SUV, le code secret de la réussite tient en quatre chiffres : 3008. Les designers d’Opel l’ont bien retenu avant de donner au Grandland un coup de fouet stylistique, symbolisé par la calandre Vizor. Ce bandeau noir brillant, qui relie les blocs optiques, signe la nouvelle identité de la marque à l’éclair, depuis le Mokka. Même saut qualitatif dans l’habitacle où la planche de bord adopte le Pure Panel, une combinaison de deux écrans numériques dédiés à la conduite et à l’info-divertissement (jusqu’à 10’’ et 12’’) connectables via Android Auto et Apple CarPlay. Pour le confort de conduite, Opel a mis au point des sièges ergonomiques certifiés par l’association allemande pour la santé du dos. On retiendra leur accueil plutôt ferme sans avoir pu en mesurer les bienfaits sur un assez long trajet. Du confort encore, en conduite de nuit, grâce aux phares à LED matriciels qui ajustent leur intensité à la milliseconde. Quant aux animaux et aux piétons, qui s’aventureraient sur la trajectoire en pleine nuit, ils sont détectés à 100 mètres par le système Night Vision (en option), capable de réagir en 150 ms.

Hybride placide

Dans la course aux réductions de CO2, la version Hybrid est la mieux placée avec des rejets compris entre 29 à 41 g. Les 225 chevaux sont délivrés par un 1.6 turbo essence épaulé par un moteur électrique, tous deux logés à l’avant. Cette encombrante cavalerie pénalise le dynamisme du Grandland. Sans démériter, le train avant s’efforce de guider les 1 800 kg en préservant la tenue de route et le confort. L’insonorisation, en revanche, est de premier ordre. Impossible de déceler le basculement de l’électrique (actif par défaut au démarrage) vers le thermique, survenu après une quarantaine de kilomètres sur notre trajet aux reliefs montagneux. La consommation, contenue en mode hybride (entre 3,5 et 4 l/100 km), s’envole à batterie vide tutoyant alors les 10 l. Ce qui fait de l’urbain et du périurbain, le terrain de jeu idéal de cette version Hybrid.

Retrouvez l’intégralité de cet essai dans le numéro 269 - octobre 2021 - de L’Automobile & L’Entreprise.

Nous vous recommandons

La gamme de SUV Volkswagen se renforce avec le Taigo

La gamme de SUV Volkswagen se renforce avec le Taigo

Annoncé au printemps et officiellement présenté au cours de l'été, le Volkswagen Taigo, nouveau venu dans la gamme du constructeur allemand est désormais disponible à la commande en France. Cet inédit petit SUV coupé s'affiche à...

15/10/2021 | VolkswagenSUV
Hyvia by Renault ouvre un nouveau chapitre pour ses VUL à hydrogène

Hyvia by Renault ouvre un nouveau chapitre pour ses VUL à hydrogène

Ford lance une nouvelle génération de Tourneo Connect

Ford lance une nouvelle génération de Tourneo Connect

Ouverture des commandes du Kia Sorento hybride

Ouverture des commandes du Kia Sorento hybride

Plus d'articles