Vidéo

Essai - Seat Mii Electric : des watts à prix d'aMii

Antonin Moriscot
Essai - Seat Mii Electric : des watts à prix d'aMii

[Vidéo] Essai - Seat Mii Electric : des watts à prix d'aMii

Greffe d’organes pour la Seat Mii. La minicitadine troque ses blocs thermiques pour un moteur 100 % électrique et devient ainsi le premier véhicule électrifié de la marque espagnole.

Commercialisée depuis 2012, la Seat Mii n’a jamais véritablement trouvé son public en France. Véhicule dynamique, très correctement équipé et aux prestations routières satisfaisantes, elle a subi la forte concurrence exercée par la Renault Twingo et par la triplette Citroën C1-Peugeot 108-Toyota Aygo. Elle s’est aussi vue cannibalisée par ses sœurs jumelles les Volkswagen up ! et Skoda Citigo.

>> À LIRE AUSSI : Seat : la Mii électrique se dévoile

Au lieu d’offrir à la Mii un simple restylage – comme il est de coutume pour relancer un modèle –, les dirigeants et ingénieurs de Seat ont convoqué la fée électricité pour donner une nouvelle vie à leur minicitadine et faire de ce modèle le premier véhicule électrifié de la gamme. Seat a donc mis fin l’été dernier à la production des versions thermiques de la Mii afin que les lignes d’assemblage fabriquent uniquement le véhicule en 100 % électrique. Une conversion rapide puisqu’en toute simplicité le groupe Volkswagen a offert les organes électriques de la e-up ! au modèle espagnol (et par extension à sa cousine tchèque Skoda Citigo-e iV).

EconoMiique

Concrètement, la petite puce espagnole délaisse ses trois-cylindres essence 1.0 l MPI de 60 et 75 chevaux au profit d’un bloc électrique de 61 kW (83 ch). Le tout est relié à une batterie de 13,4 kWh permettant une autonomie comprise entre 160 et 230 kilomètres en cycle WLTP. Une combinaison qui fonctionne à merveille étant donné le gabarit et le poids de l’auto. Si la Mii prend 200 kg sur la balance dans cette opération, cela ne se ressent guère à la conduite. Le véhicule est toujours très agile et dynamique. Bien vu, Seat a placé les batteries sous le plancher de la minicitadine. Ainsi, le volume de coffre, plutôt généreux pour la catégorie (300 litres), est préservé tout comme l’habitabilité aux places arrière.

L’électrification de la Mii s’accompagne d’une légère montée en gamme. L’auto se dote de technologies qu’elle ignorait jusqu’alors : clim automatique, maintien dans la voie, radio numérique, feux de jour à LED… tout en conservant des tarifs ultracompétitifs faisant d’elle l’une des électriques les moins chères du marché.

Nous vous recommandons

Le Mercedes-Benz GLE passe à la micro-hybridation diesel

Le Mercedes-Benz GLE passe à la micro-hybridation diesel

Le grand SUV allemand s'offre un nouveau bloc Diesel micro-hybridé de 272 chevaux. Ce qui permet d'abaisser ses consommations et émissions de CO2.Mercedes-Benz fait évoluer l'offre mécanique du GLE. Aux côtés du reste de la gamme, le...

28/10/2021 | Mercedes-BenzSUV
Le Range Rover évolue en profondeur

Le Range Rover évolue en profondeur

Volvo lance la production et la commercialisation du C40

Volvo lance la production et la commercialisation du C40

Fiat Professional abandonne son utilitaire Talento et ressuscite le Scudo

Fiat Professional abandonne son utilitaire Talento et ressuscite le Scudo

Plus d'articles