[Vidéo] Five Star partage sa feuille de route à Deauville

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
[Vidéo] Five Star partage sa feuille de route à Deauville

[Vidéo] Five Star partage sa feuille de route à Deauville

Five Star a rassemblé son écosystème à Deauville ce week-end lors d’une convention qui a rassemblé 730 personnes. L’occasion pour le réseau aux 535 membres d’expliquer sa feuille de route où réparation-rapide, mobilité électrique et digitalisation s’entremêlent. Cap sur le futur de la carrosserie !

Le réseau de carrosseries Five Star vient d’organiser à Deauville sa 27e convention. Ce rendez-vous annuel n’avait pas pu se tenir l’an passé en raison de la pandémie de Covid-19. La convention 2021 a réuni 730 personnes, dont la moitié du réseau. Les distributeurs, certains assureurs et donneurs d’ordres ainsi que de nombreux prestataires de l’enseigne, dont des constructeurs automobiles, ont pu assister à ce congrès.

En ouverture de la convention, l’économiste Pascal Perri, journaliste sur LCI, a dressé un bilan rassurant de l’économie française qui a fait preuve d’une bonne résistance face à la crise sanitaire. Les indicateurs économiques seraient, selon l’animateur, plutôt bien orientés pour les entreprises qui ne devraient pas subir une hausse de la fiscalité ni même une inflation durable des prix.

La bonne résistance du réseau

Les carrossiers Five Star semblent aussi avoir tenu le choc de la crise, avec des situations plus ou moins contrastées, à en croire le cabinet Score Conseil qui suit les performances financières des adhérents. Entre 2019 et 2020, « seulement » 64 % des entreprises ont vu leur chiffre d’affaires en baisse. Globalement, le réseau enregistre un recul de 3,2 % de ses ventes. Grâce aux mesures gouvernementales, la trésorerie des entreprises est en augmentation et les frais de la masse salariale se sont réduits grâce au chômage partiel. Malgré une légère baisse, le résultat d’exploitation reste positif, passant de + 4,4 % en 2019 à + 3,2 % en 2020. Les prêts garantis par l’État (PGE) ont joué leur rôle. Près de 80 % des ateliers ont souscrit à un PGE à hauteur de 123 000 euros en moyenne (12 % du chiffre d’affaires HT). « Un prêt souscrit souvent par sécurité. Peu d’adhérents l’ont utilisé. Les remboursements devraient se faire courant 2022 sans trop de difficultés », assure Alain Bessin, président du réseau Five Star. Reste néanmoins, sur les premiers mois de l’année 2021, un niveau d’activité qui peine à retrouver celui de 2019, avec un recul de 5 %.

Se préparer à l’électromobilité

Le chapitre économique à laisser la place à une table ronde sur le sujet de l’inéluctable développement des véhicules électriques qui représenteront l’ensemble du parc roulant en 2050. Pour être prêt à intervenir sur ces véhicules, qui représentent d’ores et déjà entre 2 et 4 % du parc roulant, Five Star a mis en place en région (30 villes concernées), en partenariat avec le Cesvi, une formation sur l’habilitation électrique.. 250 ateliers sont habilités. L’ensemble du réseau le sera en fin d’année.

À ce jour, le réseau Five Star compte 535 adhérents. Depuis juin 2019, 71 garages ont rejoint l’enseigne. Les craintes de la crise sanitaire et l’attrait du nouveau concept de réparation rapide à la journée, Repair Zen, développé par Five Star, expliquent en partie cette croissance. Autre atout de l’enseigne : sa dynamique en matière d’accords avec les flottes et les donneurs d’ordres. Ils représentent en moyenne 15 % de l’activité d’un atelier. De nouveaux partenariats ont d’ailleurs été annoncés avec Vinci Construction, monpetitcarrossier.com, Pop3P, Théorème, Titi Floris et Bessé.

Le défi des transmissions d’entreprises

Comme pour l’ensemble de la filière, avec une population d’artisans qui a du mal à se régénérer, Five Star se heurte à la problématique de vieillissement des chefs d’entreprises. Ainsi, d’ici à trois ans, une carrosserie Five Star sur deux sera à céder. Pour accompagner les patrons dans la transmission, le réseau vient de signer un partenariat avec le cabinet d’avocats ACG. En concertation avec les experts-comptables des entreprises, le cabinet aide dans l’organisation administrative et juridique de la transmission. L’objectif est aussi de valoriser au mieux les affaires pour qu’elles soient vendues à leur juste prix. « Il est clair qu’appartenir au réseau Five Star apporte de la valeur, mais il ne faut pas que les chefs d’entreprises surcotent leur atelier avec des considérations affectives » commente Xavier Albertini, avocat associé.

Gagner en notoriété

Sur le plan de la communication, Five Star a annoncé poursuivre sa communication grand public masse média en 2022. « Cette communication nous donne une vraie visibilité auprès des consommateurs mais aussi des apporteurs d’affaires et des carrossiers. Suite à cette première campagne, nous avons reçu de nombreuses sollicitations de la part des professionnels et les appels d’offres des flottes se multiplient », souligne Catherine Duyck, responsable marketing, communication et services au sein du réseau Five Star.

C’est aussi sur le canal du digital que souhaite progresser l’enseigne avec l’objectif de faire du Web un vrai levier d’entrées en ateliers. En octobre, un niveau site internet sera mis en ligne avec de nouveaux services comme la géolocalisation des ateliers, les propositions de rendez-vous ou encore la signature d’ordres de réparation. « Nous souhaitons multiplier par quatre le volume d’apports d’affaires depuis le Web », précise la responsable marketing. Cette stratégie digitale vient en support à l’enseigne Repair Zen tournée vers la réparation rapide à la journée et le hors assurance. Une enseigne stratégique pour le groupe Axalta, maison-mère de Five Star, alors que les donneurs d’ordres souhaitent raccourcir les délais d’immobilisation des véhicules en réparation. Repair Zen s’inscrit aussi pleinement dans la digitalisation du parcours clients voulue par les assureurs à l’heure du chiffrage automatique et de l’intelligence artificielle. « Nous attendons des carrossiers de qualifier en amont la nature des réparations pour gérer au mieux les flux. Cela doit permettre la prise de rendez-vous en ligne », a expliqué Sylvain Lagasse, responsable pôle support aux opérationnels de la filière automobile chez Allianz France.

Stratégique Repair Zen

À ce stade, 230 carrossiers Five Star développent le concept Repair Zen. S’ajoutent à eux quatre centres dédiés. « Nous souhaitons que 300 carrossiers proposent le double flux d’en moins d’un an. L’objectif est aussi de porter à 15 le nombre de centres Repair Zen d’ici à un an. Produits de peinture, évolution de la nature des chocs, digitalisation, attentes des assureurs… les planètes sont alignées pour mettre sur la voie du succès Repair Zen », a déclaré Alain Bessin, bien conscient que certains ateliers se heurtent toutefois à une capacité d’organisation et au manque de personnel. Et de poursuivre : « Repair Zen propose une approche bien plus moderne de la carrosserie et redore son image. Nous serons très probablement copiés, mais jamais égalés. » C’est la branche formation du Cesvi qui aura en charge, en 2022, d’aller à rencontre des professionnels pour les sensibiliser et les former au concept de réparation rapide dans le cadre du Repair Zen Tour.

Autre annonce, en octobre prochain Five Star devrait mettre en ligne son nouvel extranet Five Star Galaxy. Ce denier a pour but de faciliter la gestion administrative du garage. L’espace hébergera tous les outils de l’écosystème Five Star (communication, solutions partenaires, centralisations des accords, boutique…). Enfin, bonne nouvelle pour les adhérents : la cotisation n’augmentera pas en 2022 compte tenu de l’impact de la crise.

Nous vous recommandons

L'Anea devient la FFEA

L'Anea devient la FFEA

L'Alliance nationale des experts en automobile (Anea) change de nom pour devenir la Fédération française des experts en automobile (FFEA). Un nouveau nom pour un nouveau départ, lancé dans le cadre du symposium annuel de l'organisation....

15/10/2021 | ExpertiseCarrosserie
[Vidéo] Planifier l’activité en atelier avec Rentasoft

[Vidéo] Planifier l’activité en atelier avec Rentasoft

Vincent Robin prend la direction Automotive Coatings de PPG

Nomination

Vincent Robin prend la direction Automotive Coatings de PPG

La franchise X’treme Color souhaite s’exporter

La franchise X’treme Color souhaite s’exporter

Plus d'articles