[Vidéo] « Fraikin peut aider à construire une transition énergétique économiquement viable », avance Olivier Dutrech

Alexandre Guillet

Sujets relatifs :

, ,
[Vidéo] « Fraikin peut aider à construire une transition énergétique économiquement viable », avance Olivier Dutrech

[Vidéo] « Fraikin peut aider à construire une transition énergétique économiquement viable », avance Olivier Dutrech

Toujours aussi affable et pertinent, Olivier Dutrech, directeur de l’innovation du groupe Fraikin, revient sur le choix des députés français d’avancer la date d’interdiction de vendre des VU et des PL diesel. À ses yeux, le défi est d’envergure, mais les solutions existent.

Quelques données de cadrage : le projet de loi Climat et résilience, au cœur de l’actualité, a pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre et parmi les actions qui seront menées afin d’y parvenir, les députés ont décidé d’interdire la vente de poids lourds au gazole à horizon 2040. Soit dix ans plus tôt que ce qui était initialement prévu ! De quoi nourrir quelques cauchemars dans les départements de R&D des constructeurs et des équipementiers et dans les rangs des transporteurs…

Nous avons sollicité l’expertise d’Olivier Dutrech, directeur de l’innovation du groupe Fraikin, pour savoir si ce nouvel objectif était réaliste. S’il reconnaît la difficulté supplémentaire de ce calendrier resserré, il préfère voir le bon côté des choses et nous détailler toutes les solutions qui sont présentes pour relever le défi. Groupes motopropulseurs à batteries, notamment pour les VU lourds et les « petits » poids lourds, urbains, pile à combustible à hydrogène pour les transports de longue distance et de nombreuses applications logistiques, avec l’avantage de l’autonomie et d’une durée d’avitaillement très contenue, mais aussi les carburants de synthèse, les différentes solutions au gaz, etc. Il irait même jusqu’à dire que les diesel de dernière génération (Euro 6 en attendant Euro 7) auraient encore leur place, mais la messe semble pourtant dite…

Toujours est-il qu’il rappelle que Fraikin est agnostique en matière de choix énergétiques et que le groupe privilégie une approche ancrée dans la réalité opérationnelle, en prise directe et concrète avec les besoins des clients. Étant entendu qu’au-delà des véhicules, Fraikin déploie des prestations sur toute la durée d’un contrat. Il insiste sur le rôle de conseil, de co-construction de Fraikin, aux côtés des clients, pour assurer une transition énergétique environnementalement vertueuse et économiquement viable. En somme, hors des énergies fossiles, une économie verte reste à construire et structurer, si possible avec une cohérence et une cohésion à l’échelle de l’Europe.

Nous vous recommandons

Ford étend encore sa gamme flexifuel avec le Puma E85 EcoBoost Hybrid

Ford étend encore sa gamme flexifuel avec le Puma E85 EcoBoost Hybrid

Déjà disponible à la commande en bicarburation sans-plomb / bioéthanol, le SUV citadin Puma peut désormais être commandé avec une motorisation mild-hybrid acceptant l'E85.Le constructeur automobile américain Ford continue d'étoffer...

26/01/2022 | SUVBioéthanol
Verdissement des flottes : la start-up Beev lève 1,5 million d'euros

Verdissement des flottes : la start-up Beev lève 1,5 million d'euros

« La mobilité hydrogène s'inscrit dans le développement des véhicules lourds, des véhicules utilitaires légers ou des flottes captives », réaffirme Jean-Baptiste Djebbari

« La mobilité hydrogène s'inscrit dans le développement des véhicules lourds, des véhicules utilitaires légers ou des flottes captives », réaffirme Jean-Baptiste Djebbari

Jeep poursuit l'électrification de sa gamme avec les Renegade et Compass eHybrid

Jeep poursuit l'électrification de sa gamme avec les Renegade et Compass eHybrid

Plus d'articles