Vidéo

[Vidéo] Gilles d'Huiteau (C2A) : « On ne crée pas un service pour aujourd'hui mais pour demain »

Clotilde Gaillard
[Vidéo] Gilles d'Huiteau (C2A) : « On ne crée pas un service pour aujourd'hui mais pour demain »

[Vidéo] Gilles d'Huiteau (C2A) : « On ne crée pas un service pour aujourd'hui mais pour demain »

L’Automobile & L’Entreprise poursuit son format d’interviews vidéos, lancé pendant le confinement. C’est aujourd’hui avec Gilles d’Huiteau, président de C2A, que nous avons eu la chance de converser. Un entretien à découvrir en replay.

Spécialisée dans la gestion des frais liés à la mobilité professionnelle, la société C2A est régie par l’ACPR de la Banque de France. Une tutelle d’autorité qui réglemente ses prestations et garantit une sécurité financière pour ses usagers. Cependant, ne dites pas à Gilles d’Huiteau que l’offre de C2A est une carte carburant – qualifiée de « has been » par le principal intéressé, pourtant ancien agent Total. Certes, il y a un peu de cela, mais pas seulement. Pour le président de l’entreprise, c’est une carte multi-enseigne et multiservice avant tout car il est « important pour le client d’avoir un maximum de possibilités d’action avec un accès à un réseau de partenaires. Cela leur permet de choisir ce qu’ils veulent payer tout en ayant un contrôle de leurs dépenses, donc un instrument de politique RH non contraignant ».

Fort d’un maillage de 2 300 stations-service connectées, C2A possède également des accords en France avec E.Leclerc, Esso, Eni/Agip, etc. Néanmoins, l’entreprise aux huit ans d’existence n’entend pas se reposer sur son réseau et continue d’élaborer des projets. « Ce dont a besoin le client c’est d’adaptation, surtout dans cette situation économique. Notre produit doit donc évoluer en permanence », confirme Gilles d’Huiteau. Le président de C2A nous confie d’ailleurs son rêve de « connecter d’autres services tels que des ferries », comme c’est déjà le cas en Espagne. « On peut aussi évoquer la réservation de train ou d’hôtels via la plate-forme myC2A », dit-il. Sur ce dernier créneau, qui démarrera en novembre, la période ne semble peut-être pas propice, mais Gilles d’Huiteau se veut optimiste car « on ne crée pas un service pour aujourd’hui mais pour demain ou après-demain ».

Nous vous recommandons

Autogriff ouvre son capital à UI Investissement

Autogriff ouvre son capital à UI Investissement

Afin d'accélérer et de sécuriser son développement, le e-carrossier Autogriff annonce l’ouverture de son capital à UI Investissement, avec le soutien de Bpifrance et de quelques partenaires privés. Du même coup, il nourrit de...

Pascal Audebert va quitter Profil Plus

Pascal Audebert va quitter Profil Plus

Caocao Mobility intègre le Village Mobilité

Caocao Mobility intègre le Village Mobilité

Afflelou et Avineon retiennent Azfalte pour leur flotte de vélos de fonction

Afflelou et Avineon retiennent Azfalte pour leur flotte de vélos de fonction

Plus d'articles