Entretien

[Vidéo] « Icare se pose comme un partenaire paneuropéen sur le marché » souligne Cyril Petit

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Vidéo] « Icare se pose comme un partenaire paneuropéen sur le marché » souligne Cyril Petit

Cyril Petit, directeur général d'Icare, nous explique ses principaux objectifs pour 2022.

Satisfait par un exercice 2021 soutenu par la vigueur du marché des voitures d’occasion, Cyril Petit, directeur général l’Icare, nous expose sa vision du business et ses ambitions liées aux accords phares signés avec Volkswagen ou Leboncoin.

Si la crise sanitaire et la pénurie des semi-conducteurs n’ont pas rendu le contexte économique très porteur pour la filière automobile, constructeurs et équipementiers en tête, il en est heureusement allé autrement avec le périmètre du véhicule d’occasion, ce qui réjouit Cyril Petit dans la mesure où cela a servi les intérêts d’Icare.

Les différentes activités ont été robustes et le groupe a signé 450000 contrats et pris en charge 200000 sinistres.

Le premier déploiement de l’accord « flottes automobiles » avec Volkswagen débute en France

En outre, Icare a conclu des accords commerciaux avec des acteurs emblématiques du marché. Cyril Petit met volontiers deux exemples en avant.

D’une part, le contrat avec Le Bon Coin qui vient confirmer la nouvelle proposition de valeur digitale portée par Icare, même si les fondamentaux, comme la centrale d’appels téléphoniques, restent essentiels. « Nous répondons à 98% des appels des garages en moins de vingt secondes et si le diagnostic est complet, l’accord est délivré en trois minutes », souligne Cyril Petit.

D’autre part, l’accord avec Volkswagen qui va mettre en œuvre une coentreprise pour la maintenance des flottes multimarques en Europe. Les premiers jalons de déploiement débutent en France. Cet accord révèle la dimension européenne que veut prendre Icare, son dirigeant étant convaincu que c’est une demande forte du marché.

Quadriller le futur marché des voitures d’occasion électriques

Enfin, Icare se prépare à l’éclosion rapide d’un marché du véhicule d’occasion électrique, avec un souci de juste synchronisation : « Nous avons du temps, mais il n’y a pas de temps à perdre ». Fort d’un capital expérience avec des partenaires constructeurs, notamment asiatiques, ayant mis à la route des voitures hybrides et électriques depuis plusieurs années, Icare est prêt. Comme en atteste son offre d’extension de garantie sur les batteries des véhicules 100% électriques, jusqu’à dix ans, par exemple.

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles