[Vidéo] Une performance solide pour le groupe Volkswagen en 2018

Christophe CARIGNANO
[Vidéo] Une performance solide pour le groupe Volkswagen en 2018

[Vidéo] Une performance solide pour le groupe Volkswagen en 2018

En 2018, les ventes du groupe Volkswagen ont représenté 10,8 millions d’unités, soit une hausse de 0,9 % par rapport à l’année passée.

À l’occasion de la présentation annuelle de ses résultats financiers, le 12 mars, à Wolfsburg, le groupe Volkswagen affiche encore une fois des résultats financiers très solides. Des bénéfices qui lui permet d’aborder l’avenir sereinement et d’atteindre l’objectif de commercialiser 40 % de véhicules full électriques à l’horizon 2030. Une transformation au pas de charge qui nécessitera un investissement de 30 milliards d’euros d’ici à 2023.

Hausse de 6,3 milliards d’euros du chiffre d’affaires

Au bilan de l’année 2018, tous les voyants sont au vert. L’affaire du dieselgate, qui coûte encore 3,2 milliards d’euros au groupe cette année, semble avoir glissé sur le groupe sans jamais perturber sa marche en avant vers l’électrique. En 2018, le chiffre d’affaires du groupe Volkswagen s’établit à 235,8 milliards d’euros ce qui lui permet d’afficher un bénéfice d’exploitation, avant éléments exceptionnels, stable à 17,1 milliards d’euros contre 17 milliards l’an passé.

Marge d’exploitation : 7,3 %

La marge d’exploitation se situe dans la partie haute de la fourchette prévue (7,3 % contre 7,4 % en 2017). Le bénéfice d’exploitation s’élève à 13,9 milliards d’euros. Les liquidités nettes de la division automobile restent ainsi très solides à 19,4 milliards d’euros. Des performances financières qui s’appuient pourtant sur une légère hausse globale du nombre de véhicules livrés. Dans l’ensemble, les livraisons du constructeur allemand ont augmenté de 0,9 % pour atteindre 10,8 millions de véhicules, un nouveau record en la matière. C’est bien l’amélioration du volume et du mix qui a eu un impact positif sur le chiffre d’affaires. Le bénéfice avant impôt atteint 15,6 milliards d’euros tandis que la part du bénéfice d’exploitation attribuable aux joint-ventures chinoises est stable à 4,6 milliards d’euros.

Une progression malgré les vents contraires

« Nous avons affiché de bons résultats en 2018, en particulier dans le contexte de la transition vers la norme WLTP qui a fortement impacté nos ventes, a déclaré Dr. Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen Group. Les vents contraires sur nos principaux marchés devraient se renforcer en 2019 ».

En 2019, le groupe prévoit une légère augmentation de ses livraisons par rapport à l’année précédente et une croissance de 5 % de son chiffre d’affaires. Tout en envisageant une marge d’exploitation comprise entre 6,5 et 7,5%. L’effet négatif des sorties de trésorerie devraient s’estomper cette année ce qui permet au groupe d’anticiper un cash-flow positif largement supérieur à celui de l’année passée.

Nous vous recommandons

FMMC : TotalEnergies promeut la mobilité électrique

FMMC : TotalEnergies promeut la mobilité électrique

En partenariat avec votre Fleet & Mobility Managers Club, TotalEnergies a organisé un atelier avec des gestionnaires de parc sur la station HPC de dernière génération de Limours-Janvry. L’occasion d’appréhender concrètement...

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

Stand 14 s’offre un nouvel écrin pour ses 40 ans

Reportage

Stand 14 s’offre un nouvel écrin pour ses 40 ans

Auto1 déploie une nouvelle fonctionnalité pour faciliter les ventes de VO à marchands

Auto1 déploie une nouvelle fonctionnalité pour faciliter les ventes de VO à marchands

Plus d'articles