Vincent Brunel (Schneider Electric) : « Le vrai décollage de la voiture électrique aura lieu en 2015 »

Eloïse LE GOFF-BERNIS

Sujets relatifs :

Vincent Brunel (Schneider Electric) : « Le vrai décollage de la voiture électrique aura lieu en 2015 »

Vincent Brunel (Schneider Electric) : « Le vrai décollage de la voiture électrique aura lieu en 2015 »

Avec 4 000 bornes de recharge installées en France et une activité plurielle étendue sur cinq business units (data center, énergie, building, industrie et power), Schneider Electric connaît son affaire côté véhicule électrique. Partenaire privilégié de Renault, l’entreprise s’est positionnée depuis deux ans de façon offensive sur le sujet. L’arrivée de la voiture zéro émission impacte en effet la gestion globale de l’énergie, fil conducteur de la société. Rencontre avec Vincent Brunel, directeur de l’activité véhicule électrique en France de Schneider Electric.

Quel est votre credo en matière de véhicule électrique ?

Nous ne vendons pas de kilowatt-heure, mais nous développons la borne de recharge et, surtout, l’intelligence en amont. Nous sommes un fournisseur de solutions intelligentes qui permettent d’intégrer la charge d’un véhicule zéro émission correctement au sein d’une installation électrique.

Justement, où en est l’infrastructure. Le manque de visibilité reste un frein majeur au développement de la technologie électrique...

Nous sommes au début du déploiement. Le marché émerge avec les flottes d’entreprise et quelques particuliers qualifiés d’« early adopters ». On estime à environ 4 000 le nombre de voitures électriques en circulation fin 2011 avec un objectif de dépassement de 15 000 unités d’ici à la fin de l’année. Mais les utilisateurs chargent d’un point A à un point B avec des bornes privées situées soit dans un parking sous-terrain, soit en extérieur mais dans des endroits privatifs. Les trajets sont prédictifs et tout est calculé.

Qui sont vos clients ?

Les flottes, les municipalités et également les artisans. Nous travaillons avec 1 250 installateurs électriciens en qualité d’apporteur d’affaires. Nous avons aussi des projets avec des supermarchés...

Le marché du véhicule électrique peine à décoller...

C’est calme en effet. Les constructeurs peaufinent leurs plans d’action pour prouver que le coût total de détention est équivalent à celui d’un véhicule diesel et que l’autonomie est un vrai faux problème. À cet égard, la Renault Zoe va bousculer le marché avec son chargeur rapide intégré en une heure. Un principe qui s’étendra fin 2013 au Kangoo.

À ce propos, le fait que les constructeurs n’aient pas adopté de système de charge homogène n’est-il pas un nœud conséquent ?

PSA et Renault ont pris des positions différentes. Le premier doit se conformer aux choix de Mitsubishi qui se porte sur le branchement à la prise domestique quand le second opte pour une technologie de charge en mode « 3 CEI » associé à une prise de type 3, donc spéciale mais plus sécurisée. Nous travaillons avec BMW, Ford, Opel et VW : ils ont tous des véhicules électriques dans les cartons...

Le démarrage poussif vient-il finalement d’un problème d’offre ?

En grande partie. Le vrai décollage aura ainsi lieu en 2015 ou 2016 quand chacun aura un véhicule électrique et un système de charge convergent. Le type 3 s’impose déjà... Mais c’est moins clair pour les systèmes de charge en accéléré. BMW, Ford et Nissan ont en tout cas choisi le principe du 7 kilowatts avec 4 heures de charge.

Comment envisagez-vous le paysage « électrique » à cette échéance ?

Les personnes ayant une résidence individuelle avec un garage chargeront chez eux en quelques heures et si besoin, au bureau car les entreprises auront obligation d’équiper les parkings. Les stations-service et les supermarchés seront dotés de bornes de recharge rapide ou accélérée ainsi que quelques concessionnaires – il y en a 1 700 chez les distributeurs Renault – mais je suis plus sceptique sur la partie voirie. C’est très onéreux. Quant aux logements collectifs, il faut l’aval des copropriétaires.

Pensez-vous qu’il y aura vraiment 400 000 véhicules électriques en 2015 ?

Cela va moins vite que prévu, mais la tendance est lourde et le prix des batteries baisse. À moyen terme, tous les clignotants sont verts.

Nous vous recommandons

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Après des mois d’euphorie et une remarquable entrée en Bourse, le constructeur Rivian est entré dans une zone de turbulences, Ford dénonçant l’accord envisagé et la production de son SUV prenant vraisemblablement un retard...

29/11/2021 | Vie des marquesRivian
Robert Breschkow (Seat et Cupra) : « Le concurrent de la Born n’existe pas encore »

Entretien

Robert Breschkow (Seat et Cupra) : « Le concurrent de la Born n’existe pas encore »

Renault sélectionne quatre projets pour abaisser les émissions de CO2 de ses usines

Renault sélectionne quatre projets pour abaisser les émissions de CO2 de ses usines

Allego et Meridiam vont déployer 2 000 points de charge dans le réseau Carrefour

Allego et Meridiam vont déployer 2 000 points de charge dans le réseau Carrefour

Plus d'articles