(Exclu) Vives tensions entre Jaguar Land Rover et son réseau de concessionnaires

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

, ,
(Exclu) Vives tensions entre Jaguar Land Rover et son réseau de concessionnaires

Jaguar Land Rover ne garantit plus le prix des commandes enregistrées pour le Ranger Rover L460.

Le 1er avril dernier, le constructeur Jaguar Land Rover a envoyé une note interne à son réseau de concessionnaires pour l'informer qu'il augmentait les tarifs du modèle Range Rover L460 tout en affirmant que les prix pour les commandes déjà enregistrées avant cette date ne seront plus garantis. Une décision assez inédite qui met le feu aux poudres entre le constructeur et son groupement de concessionnaires. 

Dans un échange de courriers qu'Auto Infos s'est procuré, le groupement de concessionnaires souligne son refus au constructeur Jaguar Land Rover de la décision prise dans une note interne du 1er avril 2022 de ne plus garantir les prix des véhicules suite aux augmentations de tarifs du Range Rover L460.

Les prix pour les commandes du Range Rover L460 déjà enregistrées ne sont plus garantis !

Dans un contexte de crise et d'enchérissement des composants, des augmentations de prix des véhicules n'ont rien d'anormal ou de surprenant. Ce qui l'est un peu plus, c'est de ne plus garantir un prix sur des commandes déjà enregistrées. Cette décision de Jaguar Land Rover ne concerne pour l'instant qu'un seul modèle : le Range Rover L460 mais il est fort probable qu'elle soit étendue rapidement au reste de la gamme.

« Un mépris complet des clients, des équipes et de nous-mêmes »

« Nous sommes particulièrement choqués par la non garantie de prix pour les commandes déjà enregistrées, rappelle le groupement des concessionnaires Jaguar Land Rover. C’est un mépris complet des clients, des équipes et de nous-mêmes ». Dans un courrier adressé le jour même au constructeur, le groupement explique qu'il « comprend parfaitement la nécessité d’augmenter les tarifs de vos productions compte tenu de l’enchérissement des composants. Mais nous ne pouvons cependant accepter votre position de ne pas garantir les tarifs des commandes déjà enregistrées ». Et d'ajouter : « Il s’agit là d’un mépris total des clients qui nous ont fait confiance sans pouvoir même essayer ce véhicule, d’un mépris total de nos équipes qui ont fait preuve de motivation pour assurer un niveau de commandes très satisfaisant pour vous, d’un mépris total de votre réseau à qui vous n’avez cessé de demander des investissements toujours plus importants durant ces dernières années afin de respecter les standards et les process imposés par la marque ».

Une partie importante de la rentabilité du réseau

Le réseau rappelle, en outre, à son constructeur que les « marges dégagées par les ventes de L460 devaient être une partie importante de la rentabilité de nos sites pour 2022. Votre prise de position met à mal l’équilibre économique de nos contrats et de notre activité commune ». Dans ce même courrier, le groupement refuse que les prix des commandes déjà enregistrées ne soient plus garanties et demande à Jaguar Land Rover de revenir sur sa décision afin de garantir les prix déjà signés avant le 31 mars 2022 à minuit.

Rappelons que dans ce contexte de crise des semi-conducteurs, les délais de livraison ne cessent de s'allonger pour l'ensemble des réseaux. En d’autres termes un client qui aurait commandé un modèle il y a six mois, qui aurait attendu patiemment son véhicule et qui ne serait livré qu’aujourd’hui serait tout simplement sanctionné financièrement. Puisqu’il devra payer un supplément dû à l’augmentation des tarifs décidés par le constructeur au 1er avril 2022.

Vers une action en justice du réseau

Cette non-garantie du prix à la commande pose la question de la légalité d'une telle mesure au regard du droit commercial français. Le groupement des concessionnaires dit clairement qu'il se « réserve d'engager devant les tribunaux compétents toutes actions utiles afin de faire respecter l'équilibre des contrats qui nous lient et condamner les déséquilibres qui résulteraient du maintien de votre position concernant les commandes enregistrées au 31 mars 2022 ». Dans ce bras de fer entre le constructeur et son réseau, les concessionnaires pourraient aussi refuser « de se soumettre aux différents audits et contrôles liés aux process et standards ».

Jaguar Land Rover droit dans ses bottes

Le constructeur a rapidement répondu à ce courrier du groupement des concessionnaires. Dans un courrier qu'Auto Infos s'est également procuré, Philippe Robbrecht, président et directeur exécutif de Jaguar Land Rover France, réplique par une fin de non-recevoir à la demande de son réseau. « Je serai extrêmement clair sur le fait que tant l’augmentation des tarifs que l’absence de protection des tarifs sur la partie des commandes déjà engagées relèvent d’une décision qui s’impose à Jaguar Land Rover France et que Jaguar Land Rover France ne peut pas remettre et ne remettra pas en cause », rappelle le dirigeant. Regrettant que le groupement « menace d’emblée de suites judiciaires, plutôt que d’engager un échange ouvert entre partenaires soumis aux mêmes contraintes ».
Dans ce courrier, le constructeur Jaguar Land Rover explique que les conditions générales de vente n'interdisent pas une annulation de commande, conseillant aux concessionnaires « de procéder à l'annulation des commandes Range Rover MY 23 passées avant le 1er avril 2022 et portant sur des voitures produites après le 30 juin 2022. Il appartiendra alors au concessionnaire d'obtenir du client concerné qu'il passe une nouvelle commande aux conditions tarifaires que le concessionnaire aura fixées ». Ajoutant que « Jaguar Land Rover France accompagnera les concessionnaires confrontés à une situation d’annulation de commande, et écrira de son côté aux clients concernés s'ils le souhaitent ».

Nous vous recommandons

VivaTech 2022 : les start-up mobilité du Village by CA

VivaTech 2022 : les start-up mobilité du Village by CA

Le Village by CA, accélérateur de start-up qui accompagne les grands groupes et les ETI vers le futur de leurs industries, annonce sa présence à la sixième édition de VivaTech qui se tiendra du 15 au 18 juin 2022 à Paris. L’occasion...

WattAnyWhere veut mettre l’éthanol au service du véhicule électrique

WattAnyWhere veut mettre l’éthanol au service du véhicule électrique

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

Plus d'articles