Voici la 6e génération d'Opel Astra

Voici la 6e génération d'Opel Astra

Voici la 6e génération d'Opel Astra

Présente sur les routes européennes depuis près de 30 ans, la compacte allemande s’offre une sixième génération en 2021. Déclinée en berline et en break, elle s’offre des motorisations électrifiées, bouscule franchement ses traits et fait progresser son contenu technologique.

« Avec la dernière Astra, c’est le début d’un nouveau Blitz ! Au menu : design sensationnel et technologie de pointe. Électrifiée et très efficiente pour offrir des émissions aussi faibles que possible, elle signe l’avènement d’une ère nouvelle. Nous sommes convaincus que [cette] génération d’Astra a tout ce qu’il faut pour devenir encore une fois un best-seller », s’est enthousiasmé Michael Lohscheller, le P-DG d’Opel, à l’occasion de la présentation de cette nouvelle génération du véhicule. Un produit capital pour la marque allemande et un modèle emblématique du paysage automobile européen.

Jeune trentenaire

Lancée pour la première fois en 1991 sur le marché afin de prendre la succession de l’Opel Kadett (cinq générations commercialisées entre 1962 et 1993), la compacte allemande n’a cessé d’évoluer ces trente dernières années. En termes de style, de présentation intérieure, de mécaniques mais aussi, et surtout, de gabarit.

Pour mémoire, les Astra I et II mesuraient 4,05 mètres puis une crise de croissance atteint la 3e génération (2004-2009) affichant 4,24 mètres. La 4e génération (2009-2015) s’est même étirée sur 4,41 mètres... avant que la cinquième ne régresse à 4,37 mètres. Une longueur conservée sur cette sixième et nouvelle mouture bien que la largeur progresse à 1,86 mètres et l’empattement à 2,67 mètres. Côté coffre, Opel annonce un volume de 422 litres [contre 370 L précédemment, ndlr]

Bâtie sur la plateforme EMP2 v3 de l’ex-Groupe PSA - soit celle également utilisée par ses cousines, les nouvelles Peugeot 308 et DS Automobiles DS 4 - l’Opel Astra VI partage aussi avec elles ses motorisations, y compris celles hybrides rechargeables.

« Power of Choice »

Comme il est désormais de coutume lors du lancement d’un nouveau modèle, l’Opel Astra va pouvoir carburer - partiellement - à l’électricité. Un premier pas avant la transformation du constructeur en marque 100 % électrique dès 2028. Obéissant ainsi à la philosophie « Power of Choice », initiée par Peugeot au sein de l’ex-Groupe PSA, la compacte est disponible aussi bien avec des motorisations essence ou diesel qu’en hybride rechargeable.

Si Opel ne dévoile pas encore l’ensemble des caractéristiques techniques de son nouveau véhicule, le constructeur confirme que les versions thermiques, dotées de trois ou quatre cylindres, offriront une puissance comprise entre 110 et 130 chevaux. Quant aux versions hybrides rechargeables, elles afficheront 180 et 225 chevaux de puissance cumulée, à l’image de ce qui est déjà proposé sur le SUV compact Grandland, récemment restylé.

Identité visuelle forte

JPEG - 5 Mo

« La nouvelle Opel Astra est un bel exercice de style pour la marque. Elle est plus dynamique que jamais, offre des surfaces pures et tendues débarrées du superflu et arbore le nouveau visage de la marque : l’Opel Vizor. [...] Avec sa face avant caractéristique, ses passages de roues musclés et ses surfaces très fluides, la nouvelle Astra affiche une personnalité très sportive et beaucoup d’autorité », explique Mark Adams, vice-président du design.

JPEG - 3.7 Mo

En pratique, cela se traduit par une fine calandre très horizontale dont l’impression de largeur est renforcée par un masque noir laqué englobant les optiques à LEDS aux formes très géométriques. L’arrière du véhicule est également doté de feux très graphiques et amincis. Sur le hayon en composite prend place le logo de la marque ainsi qu’un inédit lettrage Astra.

Pour la première fois dans l’histoire de ce modèle, dessiné et produit en Allemagne dans l’usine Opel de Rüsselsheim, des teintes de carrosserie bicolores seront proposées au catalogue.

En phase avec son époque

L’intérieur de la compacte reprend les dernières avancées maison en matière de design et de connectivité. Ainsi la planche de bord “Pure Panel” est composée de deux écrans de 10 pouces installées horizontalement, l’un derrière le volant, l’autre (tactile) au sommet de la console centrale. Opel ne tombe cependant pas dans la mode du “tout-tactile” en conservant notamment des raccourcis physiques pour certaines fonctions ainsi que des commandes de climatisation. Un système d’affichage tête haute est également proposé. Quant à la connectivité entre le système multimédia et les appareils mobiles des occupants est assurée par les systèmes Android Auto et Apple CarPlay sans fil.

JPEG

Les autres technologies disponibles à bord du véhicule, et notamment les systèmes d’aides à la conduite (lecture des panneaux de signalisation, détection longue portée des angles morts, alerte de circulation transversale arrière, positionnement dans la voie, ...) reposent sur de nombreux capteurs et caméras installés au-dessus du pare-brise ainsi qu’aux quatre coins de la carrosserie. Les versions dotées de la boîte automatique peuvent ainsi disposer d’un système de conduite semi-autonome avec fonction “Stop&Go”.

Pour rouler dans cette sixième génération d’Opel Astra, il faudra cependant encore patienter. La marque annonce l’ouverture des commandes à l’automne pour de premières livraisons début 2022.

Nous vous recommandons

Essai - Kia EV6 : la claque électrique

Vidéo

Essai - Kia EV6 : la claque électrique

Le constructeur coréen vient de dévoiler son tout premier modèle 100 % électrique conçu sur sa nouvelle plateforme E-GMP dédiée aux VE : le EV6. Deux lettres, un chiffre qui préfigure l’entrée de la marque dans une nouvelle ère,...

02/12/2021 | KiaSUV
Opel dévoile la nouvelle Astra Sports Tourer

Opel dévoile la nouvelle Astra Sports Tourer

Essai - Ford Puma Flexifuel : économies écologiques

Essai - Ford Puma Flexifuel : économies écologiques

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Plus d'articles