Volkswagen AG introduira 25 % de Porsche en Bourse d’ici au début du mois d'octobre

Volkswagen AG introduira 25 % de Porsche en Bourse d’ici au début du mois d'octobre

Porsche s'apprête à faire son entrée en Bourse au moment où la firme fête les 50 ans de la 911 Carrera RS 2,7 en présentant sa descendante.

© Porsche

Porsche vient d’annoncer officiellement que Volkswagen AG allait mettre sur le marché un peu plus de 25 % des actions du constructeur de voitures de sport. Cette introduction en Bourse devrait débuter d’ici au début du mois d’octobre. La firme s’appuie sur des résultats financiers élevés pour séduire les investisseurs.

Après des mois, voire des années de rumeurs et d’attente, Volkswagen AG vient d’annoncer son intention d’introduire en Bourse un peu plus de 25 % du capital de Porsche. Une opération qui devrait intervenir entre la fin du mois de septembre et le début du mois d’octobre selon Porsche. L’ensemble devrait être terminé d’ici à la fin de l’année. Un timing critiqué par de nombreux observateurs, jugeant la période peu propice à une mise sur le marché. En cas de réussite, l’opération pourrait se révéler juteuse pour Volkswagen, puisque la valorisation de Porsche pourrait atteindre des sommets. La firme profite en effet d’une assise financière exemplaire et a pris le virage de l’électrique. La solidité de sa gamme, la force de son ingénierie et ses divers investissements dans l’électromobilité en font l’un des constructeurs les plus performants au monde. Selon plusieurs sources financières, la valorisation de Porsche pourrait se situer entre 60 et 85 milliards d’euros, faisant de cette entrée en bourse l’une des plus importantes de ces dernières années en Allemagne et en Europe.

Minorité de blocage pour les familles Piech et Porsche

Cette introduction en Bourse n’est pas une vente de la société, qui restera toujours aux mains des familles Piech et Porsche. Ces dernières devraient même être confortées dans leur contrôle du constructeur, puisque Volkswagen AG a accepté de transférer 25 % des actions ordinaires de Porsche AG auprès de Porsche SE. La holding familiale détiendra ainsi une minorité de blocage. Parmi les nouveaux investisseurs potentiels, figurerait l’incontournable Qatar, pour un total de 4,99 % selon Reuters. Au-delà d’un capital redessiné, Porsche met en avant une plus grande indépendance grâce à cette entrée en Bourse. « Cela pourrait renforcer notre aptitude à mener plus loin notre stratégie », souligne ainsi Oliver Blume, président du comité exécutif de Porsche AG. Sur les segments premium et luxe, la marque a mieux réussi son entrée dans le monde de l’électrique. La gamme Taycan se vend bien et les versions électrifiées des SUV et berlines se sont imposées sur de nombreux marchés. Cependant, cette indépendance revendiquée ne met pas fin aux puissants liens qui unissent Volkswagen et Porsche.

Accord industriel

Les deux firmes poursuivront leur coopération, notamment par l’intermédiaire d’un accord industriel équilibré. Les deux constructeurs ne donnent pas de détails mais ce cadre comprendra des aspects stratégiques et industriels, comme c’est déjà le cas aujourd’hui entre les deux entreprises. Pour mémoire, les marques des deux groupes partagent plusieurs plateformes et motorisations. À l’heure de l’électrification et de son coût astronomique, toutes les collaborations sont précieuses.

Nous vous recommandons

Timothée Gazeau remplace Elise Remark au département marketing des marques Seat et Cupra France

Nomination

Timothée Gazeau remplace Elise Remark au département marketing des marques Seat et Cupra France

À compter du 1er octobre prochain, Timothée Gazeau prendra ses nouvelles fonctions en tant que directeur du département marketing des marques Cupra et Seat pour la France.Diplômé d’un master en marketing et publicité à l’INSEEC...

29/09/2022 | CupraSeat
L'usine italienne Stellantis Sevel Sud célèbre les 7 millions de VUL produits depuis son ouverture

L'usine italienne Stellantis Sevel Sud célèbre les 7 millions de VUL produits depuis son ouverture

Avec Oli, Citroën imagine un futur électrique « plus sage »

Avec Oli, Citroën imagine un futur électrique « plus sage »

Le SUV électrique Smart #1 accessible sous la barre des 40 000 euros

Le SUV électrique Smart #1 accessible sous la barre des 40 000 euros

Plus d'articles